Cyclisme Le vainqueur du Tour, joyeux fêtard à ses heures, veut d’abord profiter "pendant plusieurs semaines" de son maillot jaune

Si, dès le lendemain de la fin du Tour, la ronde des critériums a démarré chez nous, aux Pays-Bas et en France, c’est chez nos voisins du Nord qu’il faudra se rendre pour admirer Geraint Thomas dans son maillot jaune. Le vainqueur du Tour est ce mardi soir à Surhuisterveen, en Frise, où il retrouvera son dauphin de la Grande Boucle, le Néerlandais Tom Dumoulin.

Pour le moment, le Gallois n’a qu’un autre critérium à son agenda, toujours aux Pays-Bas, à Etten-Leur, à côté de Breda, où les organisateurs sont parvenus à réussir l’exploit de réunir les cinq premiers du Tour 2018, Thomas donc, mais aussi Tom Dumoulin, Chris Froome, Primoz Roglic et Steven Kruijswijk.

La suite du calendrier du troisième Britannique à avoir gagné le Tour reste dans le flou.

"J’étais censé disputer la Vuelta , mais là, je n’en suis plus vraiment sûr", disait ce week-end en souriant Geraint Thomas, réputé pour son tempérament de fêtard. De ce point de vue aussi, il ressemble bien plus à Bradley Wiggins qu’à Christopher Froome. "Après la fête à Paris, ça va se prolonger quelques semaines, peut-être un mois (il rigole)."

Au Pays de Galles, où ses deux titres olympiques en avaient fait un héros, le vainqueur du Tour est désormais une énorme star. Une situation avec laquelle le coureur de la Sky n’est pas certain de pouvoir composer.

"Je suis quelqu’un de très timide", avoue-t-il. "Je n’aime pas être le centre d’attention des gens. Je suis quelqu’un de relax ? Quand je suis chez moi, j’aime vivre loin du vélo. Ça ne va pas vous plaire, mais je ne lis pas les sites, les journaux ou les magazines qui parlent de cyclisme, mais je suis fan d’autres sports et là, je regarde ce qu’en disent les médias. Je suis un grand fan d’Arsenal et d’Olivier Giroud (NdlR : le champion du monde lui a promis d’échanger un de leurs maillots). Je suis également fan de rugby, bien sûr, et l’an prochain j’ai déjà prévu de me rendre au Japon pour supporter notre équipe nationale galloise lors de la Coupe du Monde."