Cyclisme

Tim Wellens a toujours revendiqué être pour un cyclisme propre. Il a d’ailleurs déjà refusé d’utiliser des AUT (autorisations à usage thérapeutique) quand il devait prendre un médicament pour se soigner, comme lorsqu’il souffrait sur le Tour de France, l’an passé, et qu’il avait décidé de tenter de poursuivre sans avoir recours à des corticoïdes.

 Le puncheur belge a une nouvelle fois eu des propos forts sur le dopage dans un reportage publié dans Humo. Et le coureur n’a pas été tendre envers Alejandro Valverde. "Ce n’est pas un secret que je ne suis pas fan des coureurs qui ont été pris pour dopage et qui reviennent en étant encore plus forts qu'avant", explique-t-il. "Cela me dérange qu’il n’a pas expliqué ce qu’il s’était passé avant (il évoque l’Affaire Puerto, NdlR). Je trouve moins grave le cas d’un Thomas Dekker, qui a tout avoué. Cela fait mal au sport, mais pour guérir, il faut savoir souffrir."

Tim Wellens est actuellement sur le Tour d’Italie, où il avait remporté une étape il y a deux ans. Et où l’étape de ce mardi pourrait lui convenir.