Cyclisme

C'est Tom Dumoulin (Sunweb) qui a ajouté son nom au palmarès de la 13e édition du BinckBank Tour (WorldTour). 

Troisième de la dernière étape, il a repoussé Tim Wellens à 17 secondes, alors que Jasper Stuyven, vainqueur sur le Mur de Grammont dimanche, termine 3e à 0:46. Après le Tour d'Italie, c'est la 2e course à étapes WorldTour que le Néerlandais remporte cette saison.

"C'était l'objectif fixé et nous y sommes parvenus", a raconté Dumoulin. "A Breda, lors de la présentation des équipes, j'avais déjà avoué que j'étais ici pour la victoire finale. Maintenant, c'est chose faite."

"Outre un peu de chance, j'avais de bonnes jambes et toutes les pièces du puzzle se sont bien emboîtées. Quand je n'étais pas à l'avant de cette dernière étape, l'équipe a tout fait pour contrôler la course. J'ai pu rejoindre mes principaux concurrents à la victoire finale. J'ai surtout dû être attentif aux mouvements de Tim Wellens (à 0:04 au début de la 7e étape, ndlr). Je l'ai suivi à la trace, même si j'ai remarqué qu'il n'était pas au mieux, surtout dans les bosses. J'ai su que la victoire était donc acquise", a ponctué le Néerlandais de 26 ans.

Encore une fois à l'attaque dans cette ultime étape, Peter Sagan (Bora-hansgrohe) aura animé de bout en bout cette course. Le champion du monde slovaque a d'ailleurs remporté le classement par points. "Tout le monde me scrutait dans le final, comme c'est souvent le cas. Je commence à m'y habituer. Je suis déjà content d'avoir terminé le BinckBank Tour sans chute", a raconté celui qui a remporté deux étapes cette semaine.

Cependant, Sagan aurait pu revendiquer à d'autres succès avec un peu moins de malchance, lui qui a été victime de crevaison et d'ennuis mécaniques de le final de deux étapes, dont celle de samedi à Houffalize. "J'ai dû attendre trop longtemps car il n'y avait pas de voiture neutre derrière le groupe de tête. C'est une faute de la direction de course", a ponctué Sagan.


Le succès sur le Mur de Grammont, 'la cerise sur le gâteau' de la semaine de Stuyven

"Cette victoire me procure un sentiment très positif, cela fait longtemps que je l'attendais", a déclaré Jasper Stuyven (Trek-Segafredo), vainqueur en solitaire au sommet du Mur de Grammont après avoir attaqué à près de trois kilomètres de l'arrivée de la 7e et dernière étape du BinckBank Tour (WorldTour), dimanche.

"Cette saison, je n'ai gagné qu'une seule fois, avec mon équipe lors d'un contre-la-montre par équipes aux Hammer Series. Ma dernière victoire individuelle remontait à Kuurne-Bruxelles-Kuurne en 2016. Ce succès, c'est comme une cerise sur le gâteau", a ajouté le Belge de 25 ans.

"Je n'avais pas les jambes aussi explosives que samedi car j'étais un peu fatigué. Mais j'ai quand même voulu tenter ma chance dans les trois derniers kilomètres, qui m'ont paru très longs", a souri le Belge, qui a résisté de peu à ses plus proches concurrents. "J'ai vraiment tout donné dans les 200 derniers mètres."

"Grâce aux bonifications, je termine 3e du général de ce BinckBank Tour. Nous étions venus ici pour disputer les sprints massifs avec Edward Theuns et pour jouer un bon classement au général avec moi. Nous pouvons donc dire que nous avons rempli notre objectif", a conclu Stuyven, qui compte désormais 3 victoires en carrière.