Cyclisme

Le Colombien Alvaro Jose Hodeg (Quick Step-Floors) a remporté jeudi au sprint la première étape du Tour d'Allemagne cycliste (2.1). 

Au terme des 157 km menant de Coblence à Bonn, le natif de Monteira, 21 ans, a devancé l'Allemand Pascal Ackermann (Bora-hansgrohe) et l'Italien Niccol Bonifazio pour s'emparer du maillot rouge de leader. Hodeg offre à son équipe une 56e victoire en 2018. La formation de Patrick Lefevere a déjà fait aussi bien que sur l'ensemble de la saison 2017. Après dix ans d'absence du calendrier, le Tour d'Allemagne, avec l'aide d'ASO l'organisateur du Tour de France, a réapparu. La première étape était sur papier pour les sprinters et il n'y a pas eu de bagarre pour figurer dans la traditionnelle échappée de début de course. La première tentative fut immédiatement la bonne : Jorge Arcas (Movistar), Benoit Jarrier (Fortuneo-Samsic), Dorian Lübbers (Lotto-Core House), Sven Reutter (Heizomat-Rad Net) et nos compatriotes Kevin Van Melsen (Wanty-Groupe Gobert) et Jens Reynders (Leopard) ont faussé compagnie au peloton. Ils ont compté jusqu'à 3:10 d'avance.

Alors que le compte à rebours avant l'arrivée était lancé, Sven Reutter et Dorian Lübbers ont été les premiers à laisser leurs compagnons de route. Sous l'impulsion des équipes Lotto Soudal, Bora-hansgrohe, Katusha et Quick Step-Floors, l'avance des attaquants a rapidement diminué et quand elle fut inférieure à une demie minute, deux coureurs du peloton ont fait l'effort pour rejoindre les échappés : Oscar Riesebeek (Roompot) et Juri Holleman (Heizomat-Rad Net).

A 15 km de l'arrivée, il y a eu un regroupement. Luke Rowe a ensuite essayé de surprendre le peloton par une attaque, mais sans succès. C'est le champion d'Allemagne Pascal Ackermann qui a lancé son sprint de loin, trop tôt, car il devait être remonté par Alvaro Hodeg, qui a remporté son quatrième succès de la saison après ceux enregistré à la Handzame Classic, dans la 1e étape du tour de Catalogne et dans la 3e étape du tour de Pologne.