Cyclisme

Vainqueur de la 11e étape du Tour d'Espagne mercredi, Alessandro De Marchi (BMC ) a inscrit une quatrième victoire professionnelle à son palmarès, sa troisième sur les routes de la Vuelta après ses succès lors des éditions 2014 et 2015.

Vainqueur d'étape sur le Tour d'Espagne 2014 et 2015 et sur le Critérium du Dauphiné 2013, Alessandro De Marchi a enfin regoûté aux joies de la victoire mercredi. "J'ai dû attendre longtemps", a reconnu le coureur de 32 ans. "C'est un soulagement. J'ai connu des hauts et des bas ces dernières années. J'ai souvent attaqué durant ma carrière, mais gagner c'est une autre histoire", a poursuivi le vainqueur de la 11e étape du Tour d'Espagne. "Et gagner aujourd'hui me donne confiance. J'étais un peu perdu ces derniers temps et ça remet en cause toute une carrière. On se dit qu'on a perdu le fil. Mais il faut continuer à se battre et à chasser les victoires. Grâce à ce succès, je me suis retrouvé. La recette, c'est le travail et la patience".

Troisième de l'étape à Roquetes de Mar derrière Simon Clarke et Bauke Mollema, De Marchi n'a cette fois-ci pas voulu attendre le sprint. "Mon objectif était de finir en solitaire et de lâcher Restrepo car au sprint j'étais battu d'avance. J'ai tout donné dans le dernier kilomètre et j'ai fait preuve de caractère pour l'emporter".