Cyclisme

L'étape est remportée par Gabriele Bosisio, Visconti toujours en rose

PESCOCOSTANZO Si la 7e étape du Tour d'Italie a été remportée par Gabriele Bosisio, un équipier de Danilo Di Luca, c'est ce dernier, ansi que Riccardo Ricco qui ont réussi la meilleure opération. Avec Piepoli, lui-même équipier de Ricco, et Contador, ils ont, en effet, distancé tous les autres favoris de la course. Alors qu'à l'avant, les rescapés d'une longue échappée matinale se disputaient la victoire d'étape, Piepoli, Ricco, Di Luca et Contador ont pris une cinquantaine de secondes aux autres candidats parmi lesquels Klöden, Menchov, Savoldelli, Leipheimer et Simoni par exemple. La bataille entre les grands fut courte, mais intense. Di Luca et Ricco ont le plus impressionné, alors que Contador, sélectionné in extremis pour ce Giro, on s'en souvient, ne s'en est finalement pas si mal tiré. L'Espagnol, dont on a prétendu, qu'il n'irait peut-être pas au bout de ce Giro, a, en tout cas, été plus performant que ses équipiers Leipheimer et Klöden, les autres leaders d'Astana.


Cette première grande étape de montagne, tracée dans les Abruzzes a été animée de bout en bout et le spectacle fut permanent. Après 14 km seulement, alors qu'on venait à peine de quitter la côte Adriatique, 37 coureurs se sont dégagés. On retrouvait à l'avant des hommes comme Sella, le porteur du maillot vert du GP de la montagne, Cardenas, Horrach, Kirijenka, Iglinski, Lastras, Rujano, Landaluze, Noé, Smid, Sioutsou, Al. Efimkin, Garate, Ardilla, Voigt et les Belges Van Huffel et Jurgen Van den Broeck.

Dès les premières difficultés, ce petit groupe a explosé. On a retrouvé alors en tête Sella, Bosisio, Baliani, Kirijenka et Cardenas. Baliani, équipier de Sella, devait ensuite être distancé. Un moment, un quatuor avec Van den Broeck, Sioutsou, Smid et Garate fut sur le point de revenir sur les hommes en tête, mais ce commando échoua.

À une côte de l'arrivée, Piepoli sortit brusquement du peloton. La réplique fut signée Di Luca qui emmena Ricco dans son sillage, mais aussi Contador et, dans un premier temps, le champion d'Espagne Rodriguez. Une première grosse passe d'armes était lancée. Di Luca et Ricco ont tiré les premiers, Contador est dans le coup, cela promet pour la suite.

© La Dernière Heure 2008