Cyclisme

Si la question du leadership se posait chez Mitchelton-Scott en ce début de Giro, elle n'est désormais plus d'actualité ! Simon Yates va avoir les pleins pouvoirs au sein de la formation australienne jusqu'à la fin de l'épreuve, car son coéquipier Esteban Chaves, qui était deuxième au classement général derrière lui, a complètement craqué, ce mardi, dans la plus longue étape de ce Tour d'Italie. Le sympathique coureur colombien a été en difficulté dès la première difficulté de la journée, le Fonte Della Creta, un col de deuxième catégorie placé au 21e kilomètre. Et les autres équipes ne lui ont pas fait de cadeau, elles ont embrayé pour l'empêcher de revenir. Il a fini à plus de 25 minutes ! "Au lendemain de la journée de repos, on ne sait jamais comment le corps réagit, et Esteban a directement souffert", détaille Simon Yates, qui a conforté son maillot rose en prenant trois secondes de bonifications. 

Pour la victoire d'étape, le solide Matej Mohoric (Bahrein-Merida) s'est imposé. L'ancien champion du monde espoir a rejoint dans le final une échappée de Marco Frapporti (Androni-Sidermec-Bottecchia) avec Davide Villella (Astana), tandis que Nico Denz (AG2R-La Mondiale) a également rejoint le bon coup. Ce dernier s'est ensuite isolé avec Mohoric, mais n'a pas su devancer le Slovène dans ce sprint à deux. Âgé de 23 ans, Mohoric a décroché son cinquième succès chez les pros et sa deuxième victoire d'étape sur un Grand Tour après avoir remporté l'an passé une étape de la Vuelta. 

Mercredi, la onzième étape verra le peloton relier Assise à Osimo sur 156 kilomètres.