Cyclisme

Son compatriote Giovanni Visconti conserve le maillot rose tandis que Rik Verbrugghe a abandonné


CESENA L'Italien Alessandro Bertolini (Diquigiovanni) a remporté mercredi à Cesena la onzième étape du Tour d'Italie cycliste, marquée par une cascade de chutes.

L'Italien Giovanni Visconti (Quick Step) a conservé le maillot rose bien qu'il se soit retrouvé par terre à moins de 30 kilomètres de l'arrivée en compagnie d'autres coureurs.

Bertolini a démarré à l'approche de la flamme rouge après la chute dans un virage de l'Italien Fortunato Baliani, présent à ses côtés en tête de la course avec l'Espagnol Pablo Lastras.

Sur la ligne, l'Italien a précédé de quelques secondes Lastras, retardé par la chute. Baliani a pris la troisième place, à 16 secondes.

De nombreuses chutes (Piepoli, Leipheimer, Sella, Menchov, Ardila) se sont produites dans cette étape difficile de 199 kilomètres, durcie encore par les mauvaises conditions météo.

Après un début animé, un quintette (Mangel, Lastras, Dall'Antonia, Veikkanen, Bertolini) s'est échappé au 42e kilomètre. Il a été rejoint à une cinquantaine de l'arrivée par Baliani qui avait entrepris une contre-attaque en compagnie de son compatriote Gabriele Bosisio, retardé ensuite par une chute.

Le Français Laurent Mangel et le Finlandais Jussi Veikkanen ont été distancés dans l'avant-dernière côte, l'Italien Tiziano Dall'Antonia dans l'ultime montée.
Sur les routes d'entraînement du légendaire Marco Pantani, décédé en février 2004, les Italiens Danilo Di Luca et Riccardo Ricco ont testé leurs adversaires. Mais l'Espagnol Alberto Contador, vigilant, a réagi à chaque
fois sans attendre.

Le peloton des favoris, réglé par l'Italien Daniele Bennati, s'est présenté avec un retard approchant les quatre minutes.

Bertolini, 36 ans, s'est imposé pour la première fois dans le Giro. Ce coureur de grande expérience, professionnel depuis 1993, a connu une deuxième jeunesse l'été dernier en gagnant trois semi-classiques italiennes et en décrochant sa sélection dans l'équipe italienne pour le Championnat du monde.

Le Colombien Mauricio Soler, le meilleur grimpeur du Tour de France 2007, a abandonné avant la mi-parcours tout comme Rik Verbrugghe.

Jeudi, la 12e étape s'adresse aux sprinteurs sur un parcours de plaine de 172 kilomètres entre Forli et Carpi.

© La Dernière Heure 2008