Cyclisme

Déjà vainqueur de deux étapes sur ce 101e Tour d'Italie lors du coup d'envoi de l'épreuve en Israël, Elia Viviani a une nouvelle fois levé les bras ce vendredi à Nervesa della Battaglia. Le sprinter de la formation Quick Step a devancé l'Irlandais Sam Bennett et le Néerlandais Danny Van Poppel.

Un succès qui lui permet de conforter son maillot cyclamen. Un sprinter italien vainqueur d'au moins trois étapes sur le Giro, cela n'était plus arrivé depuis 2005 et les quatre bouquets d'Alessandro Petacchi.


Une belle réponse de l'Italien au lendemain d'une journée difficile jeudi, quand il n'avait pu disputer le sprint (145e). "C'est incroyable de lever à nouveau les bras après les derniers jours difficiles que j'ai vécu, soufflait l'Italien. J'ai su garder la tête haute et suis toujours resté motivé dans la perspective du maillot cyclamen. Le sport est fait de rêves, de bons et de mauvais moments. Cette victoire est ce dont j'avais besoin pour me remettre en plein confiance mais aussi remercier mes équipiers qui travaillent parfaitement pour moi."

Si le maillot rose est resté sur les épaules de Simon Yates, son équipier Esteban Chaves a, à nouveau, abandonné du temps en bouclant l'étape en dernière position, seul, à plus de quinze minutes de Viviani. 

© DR