Cyclisme

Nouveau venu cette saison dans l'équipe belge Quick-Step Floors, l'Italien Elia Viviani a remporté mercredi la 2e étape du Tour de Dubaï cycliste (2.HC). 

Il s'est montré le plus rapide à l'arrivée des 190 km qui séparaient Skydive Dubaï à Ras al Khaimah. Viviani a devancé au sprint le Néerlandais Dylan Groenewegen (LottoNL-Jumbo), vainqueur mardi de la 1e étape, et un autre Italien Riccardo Minali (Astana). Notre compatriote Nathan Van Hooydonck (BMC) a choisi de partir peu après le lancement de l'étape. Il a été accompagné par Edet, Xue, Almansoori, Planet et Mirza. Il fut repris par le peloton après 145 km de course.

Trois autres fuyards poursuivirent leurs efforts avant de devoir renoncer à 10 km de la ligne d'arrivée. L'équipe Katusha-Alpecin de l'Allemand Marcel Kittel se laissa piéger dans les derniers kilomètres et se retrouva à l'arrière du peloton. Jamais elle ne réussit à replacer son leader en position pour disputer la victoire finale.

L'Italien Jakub Mareczko essaya de surprendre tout le monde dans le dernier kilomètre mais fut repris par Viviani qui réussit à résister au retour de Groenewegen. Minali a privé Mark Cavendish et John Degenkolb de la 3e marche du podium.

Viviani, 29 ans, signe déjà sa 2e victoire sous son nouveau maillot après celle enlevée le 18 janvier à Victor Harbour lors de la 3e étape du Tour Down Under (WorldTour).

Groenewegen conserve le maillot de leader. Il possède deux secondes d'avance sur Viviani. Grâce aux bonifications dans les sprints intermédiaires, dont il est le nouveau leader du classement, Nathan Van Hooydonck est 3e à 9 secondes.

La 3e étape, jeudi, reliera Skydive Dubaï à Fujairah sur une distance de 183 km avec une ascension dans al dernière heure de course. Le successeur Marcel Kittel, lauréat en 2016 et 2017, sera connu samedi au terme de la 5e étape.