Cyclisme

Chris Froome serait content même si c'est son équipier Geraint Thomas qui gagne le Tour de France. C'est du moins ce que le chef de file théorique de la formation Sky a déclaré en conférence de presse lors de la seconde journée de repos lundi à Carcassonne.

"Si un coureur de Sky monte sur la plus haute marche du podium à Paris, je serai content", a répondu Chris Froome, 33 ans, quadruple vainqueur du Tour, à la question de savoir s'il allait attaquer Geraint Thomas cette semaine dans les Pyrénées.

Geraint Thomas, maillot jaune, possède 1:39 d'avance sur Froome alors qu'il reste trois grosses étapes de montagne et un contre-la-montre individuel de 31 kilomètres samedi. Le Néerlandais Tom Dumoulin (Sunweb), champion du monde de l'épreuve chronométrée, est lui 3e à 1:50.

Les Sky sont donc sous la menace claire de Dumoulin. Froome et Thomas le savent. "Le plus important est que l'un de nous l'emporte. Nous sommes bons amis", a confirmé Geraint Thomas, 32 ans. "Enfin pour le moment..", a plaisanté le Gallois.

"Etre premier et deuxième à ce stade-ci du Tour de France est un rêve", a commenté encore Chris Froome. "Pour le moment, c'est impeccable."

Le patron de l'équipe Sky, Dave Brailsford a dit lui qu'il ne désignerait pas de leader pour cette dernière semaine. Cela se jouerait donc à la pédale entre Froome et Thomas. "Ce sont deux grands champions. J'aimerais bien que l'un des deux gagne le Tour."

Après la deuxième journée de repos lundi, le peloton attaque les Pyrénées mardi avec une étape de 218 kilomètres entre Carcassonne et Bagnières-de-Luchon.