Tour de France

En attaquant à 15 kilomètres de l'arrivée, Nairo Quintana est allé s'offrir une victoire d'étape de prestige. Geraint Thomas n'a jamais tremblé. Mieux, il a consolidé son avance sur Chris Froome, qui a craqué dans le dernier kilomètre, et Tom Dumoulin.

Alors que Tanel Kangert et Julian Alaphilippe, entre autres, ont animé cette étape de 65 kilomètres, il a fallu attendre l'ascension finale du col du Portet pour voiur les favoris du Tour s'attaquer. Le coureur français de la Quick Step avait pris soin de consolider son maillot à pois.

Nairo Quintana a secoué le cocotier à 15 kilomètres du but et s'est ensuite appuyé sur Valverde, son équipier présent dans l'échappée. Dan Martin est le seul coureur issu du peloton à avoir tenté de le suivre tandis que les équipiers de Thomas et Froome contrôlaient à distance. Dans les deux derniers kilomètres, des attaques successives de Roglic et Dumoulin ont fait très mal à Chris Froome, qui semble payer les efforts fournis sur le Giro. Il concède finalement 48 secondes à Geraint Thomas, troisième de l'étape derrière Quintana et Dan Martin. Le Gallois semble être plus proche que jamais de son premier succès sur le Tour. Dumoulin est désormais 2e du classement général à 1'59" tandis que Froome pointe à 2'31".

Roglic, Quintana, Kruijswijk, Landa, Barder, Martin et Fuglsang complètent le top 10 du classement général.

Tom Dumoulin: "Thomas était le plus fort"

"J'ai tout donné. Thomas était le plus fort. J'ai fait ce que j'avais à faire. J'ai souffert. Dès la première attaque de Roglic, j'ai vu que Froome était en difficulté. Je ne savais pas s'il bluffait ou pas. J'ai réattaqué après et j'ai vu qu'il avait sauté. Dans le final, j'étais juste content de pouvoir accompagner Roglic et Thomas. J'ai énormément souffert !"

Nairo Quintana: "Je dédie cette victoire à la Colombie"

"Notre plan était bien préparé. Cette dernière ascension me convenait à merveille. Pour la première fois depuis le début du Tour, j'ai senti que j'avais des bonnes jambes. Je remercie mes équipiers. Soler a fait le tempo en tête de peloton avant que je n'attaque.. Merci aussi à Valverde qui m'a aidé dans la dernière montée. J'avais à coeur de faire cela pour mon équipe, mon pays et ma famille. Je dédire cette victoire à la Colombie."


Revivez notre direct: