Tour de France

L'Espagnol Omar Fraile (Astana) a remporté la 14e étape du Tour de France, samedi, entre Saint-Paul-Trois-Châteaux et Mende (188 km).

Omar Fraile (Astana Pro Team) a remporté samedi la 14e étape du Tour de France. Au bout de 188 km entre Saint-Paul-Trois-Châteaux et Mende, l'Espagnol s'est imposé en solitaire devant le Français Julian Alaphilippe (Quick-Step Floors) et le Belge Jasper Stuyven (Trek-Segafredo). Notre compatriote était encore en tête à l'entame de l'ascension de la Côte de la Croix Neuve à 4,5 km de l'arrivée. Le Britannique Geraint Thomas (Sky), arrivé 18 minutes après le vainqueur, conserve le maillot jaune.

Dans une étape propice aux baroudeurs, le peloton se scindait dès le départ en quatre groupes. Après vingt kilomètres, un groupe de tête, composé de 32 coureurs, prenait le large. Plusieurs Belges prenaient part à cette échappée: Greg van Avermaet (BMC), Philippe Gilbert, Yves Lampaert (Quick-Step Floors), Julien Vermote (Dimension Data), Thomas de Gendt (Lotto-Soudal), Jasper Stuyven (Trek-Segafredo) et Thomas Degand (Wanty-Gobert).

Les échappés prenaient de longues minutes d'avance sur le peloton emmené par la Sky et qui ne voyait pas de véritable prétendant au Tour dans le groupe de tête. Damiano Caruso (Ita/BMC), le mieux classé de l'échappée, étant à 25e à 39 minutes de Geraint Thomas au général. Le champion d'Espagne Gorka Izaguirre fut le premier à sortir du groupe d'échappés et franchissait en tête le col de catégorie 2 de la Croix de Berthel à 59 kilomètres de l'arrivée. Il était ensuite rejoint dans la descente par le Belge Jasper Stuyven et par le Néerlandais Tom-Jelte Slagter.

Stuyven, champion du monde sur route juniors en 2009, se retrouvait ensuite seul en tête et comptait 40 secondes d'avance sur le duo à 31km de l'arrivée. Le groupe de poursuite se réduisait au fil des kilomètres alors que le coureur de 26 ans de Trek-Segafredo portait son avance à presque deux minutes. Le Louvaniste débutait ensuite un duel à distance avec Philippe Gilbert qui tentait de donner du rythme au groupe des poursuivants.

Dans la côte de la Croix-Neuve (3 km de montée à 10,2%), dont le sommet est situé à 1,5 km de l'arrivée, Thomas De Gendt sortait du groupe en contre dans les premières pentes. Omar Fraile (Esp/Astana Pro Team) recollait rapidement et se mettait en solitaire à la poursuite de Jasper Stuyven avant de le déposer. Le maillot à pois Julian Alaphilippe décidait ensuite d'attaquer à trois kilomètres de l'arrivée et revenait sur Jasper Stuyven. Le duo ne parvenait toutefois pas à empêcher l'Espagnol Oscar Fraile de s'imposer en solitaire. Fraile, 28 ans, décroche sa 6e victoire professionnelle. Il s'était déjà imposé au Tour d'Italie en 2017. Cette saison, il s'est adjugé une étape du Tour de Romandie et une du Tour du Pays basque.

Une deuxième course débutait ensuite avec les favoris à la victoire finale situés dans le peloton. Mikel Landa était le premier à attaquer dans la côte de la Croix-Neuve. Primoz Roglic l'imitait quelques instants plus tard et prenait la tête. Le coureur slovène terminait finalement l'étape à 18 minutes de Fraile en reprenant 8 secondes sur Geraint Thomas, Chris Froome et Tom Dumoulin.

Au classement général, Thomas (G-B/Sky) conserve le maillot jaune de leader avec 1:39 d'avance sur Froome (G-B/Sky) et 1:50 sur Dumoulin (P-B/Sunweb). Roglic est 4e à 2:38.

Dimanche, le peloton devra parcourir 181,5 km entre Millau, sous-préfecture du département de l'Aveyron, et Carcassonne, dans le Languedoc. Cette étape pour baroudeurs aura pour point culminant (1205m) le Pic de Nore, col de première catégorie, qui offrira une vue sur les départements de l'Aude et du Tarn. Deux autres cols le précéderont dont un de deuxième catégorie. Le départ sera donné à 13h20.

Jasper Stuyven: "Un sentiment horrible"

"J'ai tout donné jusqu'à la fin. Je savais qu'il y avait des meilleurs grimpeurs que moi dans ce groupe c'est pourquoi je suis parti avant. Il fallait anticiper. Se faire reprendre dans un final comme aujourd'hui, c'est un sentiment horrible. C'était probablement la montée la plus difficile de ma carrière."

Revivez notre direct commenté