Tour de France L'Italien pourrait être remercié par le Team Sky à la prochaine incartade.

Gianni Moscon possède une réputation peu envieuse de "Bad Boy" dans le peloton et ce n'est peut-être pas volé. L'Italien, exclu dimanche soir du Tour de France pour avoir frappé un autre coureur (Ndlr: Elie Gesbert) en course n'en est pas à son coup d'essai. Voici un rappel des casseroles que traîne le jeune homme de 24 ans. 

Insulte raciste envers Kevin Reza

Lors du Tour de Romandie 2017, une énorme polémique a éclaté à la suite de la 3e étape remportée par Viviani. Moscon a en effet été la cible des critiques pour avoir proférer des insultes racistes à l'encontre de Kevin Reza. Le coéquipier de Reza à l'époque, le Suisse Reichenbach, avait tweeté toute sa colère et sa honte d'avoir entendu des propos pareils. Sans reconnaître ouvertement les faits, le Team Sky avait suspendu son poulain pour six semaines après cet incident. Moscon ne va cependant pas en rester la...


Impliqué dans la chute de Reichenbach ?

Même s'il a été blanchi le mois dernier par l'UCI pour cet incident, Moscon a de nouveau été au cœur d'un scandale au sein du peloton à l'occasion des Trois Vallées Varésines en octobre dernier. Sur cette épreuve, Reichenbach (qui avait dénoncé les propos racistes de Moscon quelques mois auparavant), a été victime d'une lourde chute. Verdict: fracture du coude et du bassin, tout en devant passer par une opération. Le Suisse a accusé à l'époque Moscon de l'avoir fait chuter volontairement. Faute de preuves, Moscon a été innocenté. Par contre, L'affaire, toujours en cours devant le tribunal civil, n'est pas close.

Mis hors course au championnat du monde à Bergen

Fin du mois de septembre 2017, les championnats du monde se sont déroulés à Bergen (Norvège) et ont vu Peter Sagan remporter le maillot arc-en-ciel pour la troisième fois d'affilée. Moscon, grand animateur de la course, a été revu par un petit peloton à moins de deux kilomètres de la ligne d'arrivée avant de boucler son Mondial à la 27e place. Hélas pour lui, il a été déclassé après la course. La faute ? Retardé à cause d’une chute dans l'avant-dernier tour, l’Italien est revenu très rapidement dans le peloton, trop au goût des commissaires. Il s'est abrité trop longtemps derrière les voitures pour retrouver sa place à l'avant de la course. Une manœuvre interdite qui a été sanctionnée durement.

Fin de l'histoire avec la Sky ?

Malgré cette mauvaise réputation, Moscon reste un coureur très talentueux. C'est ce pourquoi la Sky avait décidé de l'embaucher dès la saison 2016. Sur les classiques, l'Italien a déjà fini 5e de Paris-Roubaix, 8e du Grand Prix de l'E3 et 3e du Tour de Lombardie. Du côté de chez Sky, on commencerait tout doucement à en avoir assez du comportement de Moscon. D'après les dernières informations, les Britanniques seraient prêts à se séparer de lui à la prochaine incartade.