Tour de France

Le champion de Belgique a raté un virage, contraint et forcé, mais il était loin dans le sprint

En librairie, ne manquez pas notre guide de 64 pages sur le Tour de France!

Revivez la deuxième étape!

Visitez notre module Tour de France

Le Tour à Blog


BRIGNOLES Premier sprint du Tour et premier échec pour Tom Boonen, qui, en réalité, n'a même pas pu vraiment prendre part à l'explication finale à Brignoles.

Si on était encore à Monaco, on aurait pu dire que le champion de Belgique a tiré tout droit dans l'échappatoire, à 500 mètres de la ligne, emmené hors course, si l'on peut dire, par Koldo Fernandez qui a chuté lourdement.

Boonen , lui, a heureusement pu éviter la cabriole, mais ses chances de s'imposer se sont envolées en une seconde. Contrairement à ce que disait Wilfried Peeters, son directeur sportif, Boonen n'était pas en 7e ou 8e position dans le peloton au moment où cet incident s'est produit, mais plutôt aux alentours de la 20e.

Autrement dit, ses chances de l'emporter étaient minimes, surtout vu la forme actuelle de Cavendish. Boonen préférait s'attarder sur la chance qu'il avait eue de ne pas tomber.

"Je suis vraiment passé par le chas de l'aiguille" , disait-il ainsi. "Je n'ose imaginer ce qui ce serait passé si la route avait été complètement barrée par des barrières Nadar. Lorsque l'Espagnol a tiré tout droit, je n'ai eu d'autre choix que de faire pareil, puisqu'il se trouvait à ma droite et que l'on était supposé tourner à gauche. Dans mon malheur, j'ai donc eu de la chance, d'autant que, contrairement à l'Espagnol, je ne suis pas tombé. Ensuite, on a été plusieurs à devoir faire demi-tour, ce qui a toujours un côté amusant."

Il arrivait encore à en rire, c'est déjà ça. "Il n'y a rien à faire : les premiers sprints du Tour de France sont à chaque fois plus chaotiques que les autres. Il en va toujours ainsi. Il s'agit néanmoins d'une occasion ratée. Il en reste encore pas mal heureusement. Je suis malgré tout content d'avoir pu faire la course, dégagé de toute autre contrainte."

Un peu plus loin, Wilfried Peeters nous confiait que Boonen avait été très bien toute la journée.

C'est de bon augure pour la suite du Tour.



© La Dernière Heure 2009