Tour de France

Le Slovène Primoz Roglic (LottoNL-Jumbo) a remporté légèrement détaché la 19e étape du Tour de France, vendredi, entre Lourdes et Laruns (200,5 km). Le Britannique Geraint Thomas (Sky) conserve son maillot jaune.

Roglic, qui a fait la différence dans la longue descente vers l'arrivée, profite de son succès pour dépasser Chris Froome (Sky) et s'installer à la 3e place du général.

La dernière étape dans les Pyrénées proposait six ascensions: la Côte de Loucrup (4e catégorie), la Côte de Capvern-les-Bains (4e catégorie), le Col d'Aspin (1re catégorie), le Col du Tourmalet (hors-catégorie), le Col des Bordères (2e catégorie) et le Col d'Aubisque (hors catégorie).

Trois hommes partaient à l'aventure dès le 5e kilomètre: le Suisse Silvan Dillier (AG2R), l'Autrichien Lukas Pöstlberger (Bora-Hansgrohe) et le Français Damien Gaudin (Direct Energie). Plusieurs groupes de poursuivants se formaient jusqu'à un regroupement en tête de la course. Le groupe de tête comportait alors 18 hommes, dont le maillot à pois Julian Alaphilippe. Le Français de Quick-Step Floors passait en premier au sommet de l'Aspin (12 km à 6,5%). Il s'assurait ainsi la victoire au classement du meilleur grimpeur, à condition de ne pas abandonner d'ici dimanche. Le maillot vert Peter Sagan (Bora-Hansgrohe) était lui en difficulté dès les premières pentes de l'Aspin.

Sur le mythique Tourmalet (17,1 km à 7,3%), le groupe de tête perdait des éléments. Dans le groupe des favoris, l'Espagnol Mikel Landa (Movistar), 7e du général à 4:34, et le Français Romain Bardet (AG2R), 8e à 5:13, déclenchaient les hostilités. Ils étaient suivis par Rafal Majka (Bora-Hansgrohe) et Ilnur Zakarin (Katusha-Alpecin).

Alaphilippe passait en tête au sommet du Tourmalet (17,1 km à 7,3%). Le groupe Bardet-Landa pointait à 50 secondes. La jonction s'opérait quelques kilomètres plus loin.

Dans l'ascension de l'Aubisque, alors que Landa, Bardet, Majka et Zakarin restaient devant, Tom Dumoulin (Sunweb), deuxième du général à 1:59, tentait plusieurs attaques. Le maillot jaune Thomas et Primoz Roglic (LottoNL-Jumbo), 4e à 2:47, le suivaient. En difficulté, Chris Froome (Sky) s'accrochait. Le quadruple vainqueur du Tour perdait du terrain sur l'attaque suivante, placée par Roglic.

Froome parvenait à réintégrer le groupe maillot jaune à 5 km du sommet de l'Aubisque. Roglic plaçait alors deux nouvelles accélérations, mais ne parvenait pas à lâcher ses rivaux.

Alors que le groupe maillot jaune se rapprochait des échappés, Majka jouait son va-tout à 2 km du sommet. Majka basculait en tête avec une dizaine de secondes d'avance sur le groupe maillot jaune. Le Polonais se faisait reprendre dans la descente de 20 km vers Laruns.

Roglic effectuait la descente en tête. Le Slovène prenait progressivement de l'avance et franchissait la ligne à Laruns avec 19 secondes d'avance sur le groupe maillot jaune. Thomas réglait le sprint des poursuivants devant Bardet.

C'est la 22e victoire de la carrière de Roglic, 28 ans, déjà vainqueur sur la Grande Boucle l'an passé à Serre-Chevalier.

Le Slovène en profite pour monter sur le podium provisoire du Tour, à 2:24 de Thomas. Dumoulin est deuxième à 2:05. Froome est quatrième à 2:37.

Samedi, un contre-la-montre individuel de 31 km entre Sainte-Pée-sur-Nivelle et Espelette est au programme.


Réactions

Geraint Thomas (Sky) : "Cela va être une difficile journée demain. Et aujourd’hui ça a été très dur. J’essaie de continuer à éviter de penser à la suite. Je prends les jours les uns après les autres mais je continue à me sentir bien."

Primoz Roglic (Lotto NL Jumbo) : "C’est très agréable de pouvoir s’imposer aujourd’hui. Que dire à part que je suis très heureux. Demain, ce sera une contre-la-montre décisif et je vais tout donner. C’est vrai que je me surprends mais ce n’est pas fini, il faut encore s’accrocher."

Romain Bardet (Ag2R La Mondiale) : "J’ai fait le maximum. J’y ai cru. Je ne sais pas ce qu’il aurait fallu faire de plus. Ça n’a pas voulu sourire, c’est comme ça. C’est malheureux, il faut un peu de réussite en vélo et sur ce Tour elle n’était pas présente. Lors des dernières étapes, il n’y avait pas eu d’ouverture. Là c’était possible et ça fait plaisir de passer une journée à l’avant."

REVIVEZ NOTRE DIRECT COMMENTE