Tour de France

Le jeune flandrien a rivalisé avec les cadors du peloton en terminant sixième au sommet de Super Besse

SUPER-BESSE Après les journées difficiles connues par Sylvain Chavanel, Gert Steegmans et surtout Tom Boonen, l'équipe Quick Step voit peut-être le bout du tunnel. Samedi, lors de la 8e étape du Tour de France, Addy Engels s'est d'abord illustré en s'immisçant dans l'échappée matinale, avant que Dries Devenyns ne sprinte avec les favoris du Tour, décrochant une belle 6e place à Super-Besse.

"Dries croit encore trop peu en ses possibilités", a déclaré Wilfried Peeters, directeur sportif de la formation belge. "Il n'est pas conscient de ses qualités et les emploie trop peu. Il doit encore une fois essayer de se mettre dans une échappée, parce que c'est comme cela qu'il aura une chance de gagner une étape. C'est ce que je lui avais d'ailleurs dit avant le départ de cette étape vers Super-Besse. Mais c'est Addy Engels qui a réussi à se joindre à Romain Zingle et aux sept autres fuyards."

© La Dernière Heure 2011