Cyclisme

Le sprinter australien Caleb Ewan (Orica-Scott) a remporté la 6e étape du 14e Tour de Grande-Bretagne cycliste (2.HC), disputée vendredi sur la distance de 186,9 kilomètres entre Newmarket et Aldeburgh. 

Il a devancé le Colombien Fernando Gaviria (Quick Step) et le Néerlandais Dylan Groenewegen (LottoNL-Jumbo), dont le compatriote et coéquipier Lars Boom, 16e, vainqueur du contre-la-montre jeudi, conserve le maillot vert de leader. Le Norvégien Alexander Kristoff (Katusha-Alpecin), champion d'Europe, s'est classé 4e et Enzo Wouters (Lotto Soudal), premier Belge, 7e.

Il s'agit de la troisième victoire d'Ewan sur ce Tour de Grande-Bretagne. Il a profité d'un dernier virage mal négocié à 400 mètres de la ligne par le train de Gaviria. le Tchèque Zdenek Stybar, qui a déchaussé, et Argentin Maximiliano Richeze, ont été obligés de freiner et l'Australien a alors lancé le sprint de loin. Gaviria n'a jamais été en mesure de le remonter, échouant même à plusieurs longueurs.

C'est la cinquième arrivée au sprint depuis le départ.

L'échappée du jour, partie rapidement sous la pluie, comprenait sept coureurs: Harry Tanfield (Bike Channel), James Shaw (Lotto-Soudal), Enrico Barbin (Bardiani-CSF), Connor Swift (Madison Genesis), Regan Gough (An Post), Jacob Hennessy (Sélection britannique) et Hayden McCormick (One Pro Cycling).

Tanfield a été le premier lâché, puis Barbin. Le dernier rescapé, le néo-pro Britannique Shaw, 21 ans, n'a été rejoint qu'à 3 kilomètres de l'arrivée.

Alex Dowsett (Movistar) a alors tenté sa chance en solo mais n'a tenu qu'un kilomètre.

La suite est connue...

Caleb Ewan avait déjà gagné la 1e étape à Kelso et la 3e à Scunthorpe.

Samedi l'étape reine de Hemel Hempstead à Cheltenham (185 km) comprend notamment l'ascension de Cleeve Hill dans la finale.

L'épreuve que Lars Boom a déjà enlevée en 2011 se termine dimanche à Cardiff. Au classement général il compte 8 secondes d'avance sur son coéquipier Victor Campenaerts, 23e vendredi, et 9 sur le Biélorusse Vasil Kiryienka (Sky).

Mais le classement général n'est pas forcément figé, compte tenu du profil de la 7e étape.