Cyclisme Le champion de Belgique entend effacer sa déception de l’an passé.

Si pour beaucoup la saison est déjà terminée (voir ci-contre), il reste encore plusieurs belles courses avant que le rideau ne tombe définitivement. La 77 e édition du Tour de l’Eurométropole (Hors catégorie) est de celles-là, qui ira ce dimanche de La Louvière à Tournai.

La course, qui a succédé au Circuit Franco Belge et se dispute depuis l’an passé sur un jour (plus cette saison une autre épreuve, samedi, à Poperinge), est la neuvième des dix manches de la Napoleon Games Cycling Cup que mène le Brabançon Kenny Dehaes.

Le coureur de Wanty-Groupe Gobert est bien placé pour enlever le classement. Il tentera de surfer dimanche sur la vague qui propulse de l’avant les coureurs de son équipe, lesquels n’arrêtent plus de s’illustrer, sur la lancée de leur bon Tour de France.

L’an dernier, en prélude au Mondial, alors disputé au Qatar, la course chère à Louis Cousaert et à ses amis du Cazeau Pédale, avait été disputée dans des conditions difficiles avec Tom Boonen et surtout, Oliver Naesen et Dylan Groenenwegen, vainqueurs d’un sprint houleux, en principaux acteurs. Après l’arrivée, Naesen n’avait pas hésité à accuser le Néerlandais, le traitant de "débile", pour avoir livré un "sprint crapuleux".

Le champion de Belgique sera de nouveau de la partie, avec l’espoir de bien finir une saison qui l’a vu franchir un nouveau palier. Sur un parcours dur mais pas trop pour cette époque, qui laisse la place à de nombreux scénarios, Naesen, très motivé, veut terminer en force la saison. Il vient de gagner cette semaine, chez lui, le G.P. Fred De Bruyne, à Berlare.