Cyclisme

Après un chrono par équipes remporté par BMC, puis des victoires d'étapes du Slovaque Peter Sagan (Bora-hansgrohe) et de l'Italien Sonny Colbrelli (Bahrain-Merida), c'est le Danoisswit qui s'est imposé mardi sur les routes du Tour de Suisse, à l'issue de 189,2 km entre Gansingen et Gstaad. 

Le coureur de la formation Mitchelton-Scott a passé la ligne d'arrivée de cette 4e étape en solo, après avoir passé une grande partie de la course dans l'échappée du jour avec 5 autres coureurs. Le peloton s'est jeté sur le finish quelques secondes plus tard, avec Michael Matthews (Sunweb) finalement en deuxième position de cette 4e étape de l'épreuve cycliste World Tour, qui se terminera dimanche.

Pour la petite histoire, la dernière fois qu'une étape du Tour de Suisse s'était terminée à Gstaad, c'était un Belge qui y avait levé les bras: Johan Musseuw, en 1994. L'histoire ne s'est pas répétée, mais Yves Lampaert (Quick-Step Floors) a pris part au sprint pour la 2e place, terminant finalement 3e devant Sagan.

Le Suisse Stefan Küng (BMC), qui a revêtu le maillot de leader du général dès l'issue de la première étape, conserve sa position, avec 3 secondes d'avance sur son coéquipier Greg Van Avermaet.

L'étape comprenait une longue et progressive ascension principale vers Saanenmoser (1.284 m), avec un col de 2e catégorie à franchir à moins de 10 km du finish. Elle a été animée par une longue échappée de 6 coureurs qui s'est formée quelques minutes après le départ, comprenant le futur vainqueur, mais aussi le Suisse Silvan Dillier (AG2R La Mondiale) et son coéquipier Nans Peters, Nathan Brown (EF Drapac), Mark Christian (Aqua Blue Sport) et le Français Paul Ourselin (Direct Energie). Quelques tiraillements dans le groupe, à une quinzaine de kilomètres du finish, ont permis à Nans Peters et Christopher Juul Jensen de se détacher pour se disputer la victoire. Si le Français Nans Peters a tenté un moment de filer seul vers le finish, sur les routes détrempées par la pluie, une dernière attaque de Juul Jensen lui a permis de rattraper et déposer le coureur d'AG2R, qui a ensuite craqué face au peloton en plein retour.

Mercredi, une étape-clé du tour helvétique est au programme. Le peloton roulera de Gstaad à Leukerbad sur 155,7 km, le long d'un itinéraire pensé en "clin d'oeil aux sports d'hiver", selon les organisateurs. Des ascensions seront donc au programme, au nombre de trois: le col du Pillon (1re catégorie), la montée vers Montana Village (HC) et une dernière ascension vers la ligne d'arrivée à Leukerbad (1re catégorie).