Cyclisme

Le Français Romain Cardis (Direct Energie) a remporté la 1e étape du Tour de Wallonie (2.HC), disputée samedi sur la distance de 193,4 km entre La Louvière et Les Bons Villers. Le coureur francilien de 25 ans s'est imposé au sprint devant Michael Van Staeyen (Cofidis) et Edward Planckaert (Sport Vlaanderen-Baloise).

Le Russe Viatcheslav Kuznetsov (Katusha-Alpecin) et Jonas Van Genechten (Vital Concept) complètent le top 5.

Dimanche, la 2e des cinq étaoes du 39e Tour de Wallonie reliera Villers-La-Ville à Namur sur 167,2 km, avec arrivée dans le centre de Namur après deux ascensions de la côte de la Citadelle.

L'épreuve par étapes wallonne se terminera mercredi à Waremme.

"Une libération"

"Cette victoire est une libération", a indiqué d'emblée Romain Cardis après avoir levé les bras au terme du sprint qui a conclu la première étape. "Je suis pro depuis 3 ans et je n'avais pas encore gagné. Je suis venu au Tour de Wallonie avec des ambitions. Gagner la première étape est extraordinaire".

Le coureur français, ancien pistard, originaire de Melun en Seine-et-Marne, avait été champion de France de poursuite par équipes en 2013. "Je n'avais pas couru depuis le championnat de France sur route. J'avais fait ma reprise jeudi au GP Cerami. Je savais que la première étape pouvait me convenir avec le secteur pavé dans la finale. L'équipe a tout misé sur moi et j'ai pu conclure".

Romain Cardis portera dimanche le maillot jaune de leader du Tour de Wallonie au départ de la 2e étape qui fera la jonction entre Villers-La-Ville et Namur. "Je suis en condition et je veux donner le maximum et vivre ce Tour au jour le jour. Je ferai le maximum pour garder le maillot. Je me considère aujourd'hui comme un vrai routier, mais j'ai un peu de mal dans les sprints massifs. J'ai d'ailleurs pensé ce samedi, aux 200 mètres, que c'était fini. Mais j'ai vu une ouverture sur la gauche et j'en ai profité".