Cyclisme

Greg Van Avermaet et Serge Pauwels ont tout tenté dans la dure côte d’arrivée de la deuxième étape du Tour du Yorkshire, mais ils ont été devancé par le Danois Magnus Cort Nielsen, qui a fait coup double.

L'arrivée était jugée après la Cow and Calf, une côte de 1,8 km à 8,2% de moyenne. Michael Storer a tenté sa chance dans l'ascension mais a été repris par Pauwels et Van Avermaet. Le champion olympique a lancé le sprint, mais a été dépassé par Cort Nielsen, qui a décroché son second succès de la saison.

Magnus Cort Nielsen s'empare de la tête du classement général, où il compte 4 secondes d'avance sur Van Avermaet. Pauwels est 4e à 10 secondes.

Les Belges ont longtemps cru à une victoire, ce vendredi, sur la deuxième étape du Tour du Yorkshire. Dans la sévère montée de Cow and Calf, à Ilkley, au sommet de laquelle était jugée l’arrivée, ils ont fait le forcing. D’abord avec Serge Pauwels, qui a lancé le sprint. Il a ensuite été débordé par Greg Van Avermaet, qui semblait parti pour s’imposer. Mais le champion olympique a coincé dans les derniers mètres, se faisant dépasser par le Danois Magnus Cort Nielsen, qui s’impose et prend par la même occasion le maillot de leader.

« Tout le monde attendait que je produise mon effort », commente Greg Van Avermaet. « Je pense l’avoir produit au bon moment, mais j’ai été devancé. Je n’ai rien à dire : Nielsen mérite sa victoire, il était costaud. Je suis content de ma forme. Et de cette deuxième place. »

Qui lui permet de rester dans le coup au classement général, que vise Serge Pauwels. « J’ai lancé moi-même le sprint car je ne voulais pas attendre l’accélération de Greg », raconte le vainqueur sortant de ce Tour du Yorkshire. « Cela reste une bonne opération en vue du classement final. »

Samedi, la 3e et avant-dernière étape mènera le peloton de Richmond à Scarborough sur 181 km.