Cyclisme

Pour beaucoup, depuis Tirreno, le champion de Belgique est le favori de Milan-Sanremo

Envoyé spécial en Italie Eric de Falleur


Suivez Milan-San Remo en direct dès 15h sur DH.be !


Paolo Bettini nouveau coach de l'équipe italienne


MILAN “Pour moi, le grand favori pour samedi, c’est Tom Boonen.” L’affirmation de Philippe Gilbert tombe comme un couperet. La sentence est partagée par la majorité du peloton à la veille de la 101e édition de Milan-Sanremo.

”Un Boonen comme ça fait peur à tout le monde” , titrait hier matin La Gazzetta dello Sport qui a pu juger Boonen à Tirreno . Le quotidien sportif milanais, organisateur de la Primavera, avançait le nom de dix favoris, les classant par ordre. Dans cette hiérarchie subjective, Boonen, auquel La Gazzetta accorde 9/10 devance Boasson Hagen (8,5), puis, respectivement, Petacchi (8), Pozzato et Bennati (8 tous trois) ainsi que Freire (7,5). Gilbert et Cancellara sont 7es ex-aequo (7), devant Garzelli (6,5) et le pauvre Cavendish (5) qui ferme la marche.

Alors, si la plupart de ses adversaires, à l’image de Fabian Cancellara qui le place sur la première ligne avec Filippo Pozzato, désignent le Campinois comme le grand favori de la classique italienne de demain, préférant ainsi mettre un peu plus de pression sur les épaules du champion de Belgique, de nombreux observateurs neutres avancent le même constat.

”Pour moi, il peut gagner toutes les classiques, donc forcément Milan-Sanremo”, explique Mario Cipollini. “J’ai vu un excellent Tom Boonen à Tirreno. Sportivement, il est au top, et j’ai vu aussi que mentalement, il est vraiment bien. Il est focalisé sur Sanremo. Je l’ai vu effectuer quelques numéros à Tirreno, dans des côtes, lorsqu’il s’est mêlé à une échappée, dans les sprints... Bien sûr, il n’est pas aussi rapide que Cavendish ou Petacchi, mais après 300 kilomètres, ce n’est jamais un sprint normal.”

Il en faut plus, évidemment, pour déstabiliser le Belge, resté en Italie mardi soir, avec ses équipiers Maarten Wynants et Dries Devenijns avec lesquels, en attendant le retour ou l’arrivée de leurs cinq partenaires (Velo, Tossato, Barredo, Chavanel et Pineau), hier, soir, il a poursuivi tranquillement sa préparation. Hier, les trois coureurs de Quick Step-Innergetic ont roulé trois heures dans la grande banlieue milanaise avant de passer la majeure partie de la journée à se reposer et à se détendre.

En direct

Suivez Milan-Sanremo en direct Toute la course sur www.dh.be



© La Dernière Heure 2010