Un statut d'employé pour les cyclistes professionnels

Publié le - Mis à jour le

Cyclisme

La proposition est par contre moins bien accueillie par les responsables d'équipes

BRUXELLES Le parlement souhaite revoir le statut des cyclistes professionnels. A l'avenir, ceux-ci devraient tous obtenir le statut d'employé, selon une proposition de loi visant à supprimer les abus et les pseudo-indépendants, écrivent mercredi De Standaard et Het Nieuwsblad. La proposition prévoit notamment que la Royale Ligue Vélocipédique Belge (RLVB) puisse obliger les équipes étrangères engageant des cyclistes belges à payer des cotisations sociales.

La RLVB réagit positivement à l'initiative parlementaire. "Auparavant, nous ne disposions d'aucun moyen de pression si les équipes ne payaient pas. Maintenant, si", explique le directeur Jos Smets.

La proposition est par contre moins bien accueillie par les responsables d'équipes. "Les cyclistes sont correctement payés", affirme Patrick Lefevere, le manager de l'équipe Quick Step.

Mais selon Het Nieuwsblad, la volonté d'offrir aux cyclistes le statut d'employé est aussi guidé par une "autre étrange raison". "Participer à des courses est plus une activité intellectuelle que physique, affirme le texte de la proposition. Penser plus que pédaler donc?", s'interroge le quotidien.

© La Dernière Heure 2012

Publicité clickBoxBanner