Cyclisme L'équipe belge s'est très sérieusement internationalisée et renforcée avec l'espoir de courir le Tour

GAND Hilaire Van Der Schueren n'est pas une figure médiatique très connue du peloton mais le manager flamand pèse pourtant dans le petit monde du cyclisme belge. Et même international. Depuis vingt ans, cet ancien fonctionnaire dirige des formations cyclistes. Après avoir été l'adjoint de Jan Raas, chez Kwantum, Buckler et WordPerfect, au début de ce qui allait devenir l'équipe Rabobank, le Flandrien vola de ses propres ailes à la tête de groupes belges, Collstrop, Palmans, MrBookmaker, devenu désormais Unibet. com. La société suédoise de paris en ligne, basée à Londres, a été créée en 1997 et l'an dernier elle a absor- bé MrBookmaker, reprenant l'équi- pe cycliste à laquelle elle a donné une nouvelle impulsion.

«Notre budget est monté à 6 millions et demi d'euros et je ne compte pas les apports en matériel de certains sponsors techniques», confiait, hier à Gand, Hilaire Van Der Schueren. «J'ai donc pu très nettement renforcer le groupe. Avec les coureurs qui nous ont rejoints, nous pouvons jouer un rôle sur tous les terrains. Il y a plusieurs formations du ProTour qui nous sont inférieures.»

L'équipe Unibet. com est candidate à toutes les principales épreuves, notamment les trois grands tours et, surtout, le Tour de France.

«Il nous faut une invitation à un grand tour, poursuit VDS, sinon, comment pourrais-je convaincre Unibet de continuer à débourser autant d'argent pour disputer uniquement des épreuves de seconde zone?»

La phalange 2006 ne ressemble, en effet, plus guère à ce qu'elle était l'an dernier chez MrBookmaker. Van Der Schueren s'est séparé d'une dizaine d'éléments et en a engagé onze. Et parmi eux, quelques valeurs sûres, comme l'ancien maillot vert Baden Cooke, le champion de Suède Jonas Ljungblad, le vainqueur du Franco-Belge Marco Zanotti, celui du GP Cérami (deux fois) Marco Serpellini ainsi que les Espagnols Luis Pasamontes, Juan Carlos Dominguez et Carlos Garcia Quesada, deux fois 5e de la Vuelta. Transfuge de la dernière heure, Dave Bruylandts, dont la suspension prendra fin le 31 mars prochain. L'Anversois est un des... six coureurs belges d'une équipe de vingt-quatre éléments, très internationale avec ses huit nationalités représentées.

«Pourtant, le groupe est déjà bien soudé», explique Lucien Van Impe, l'un des directeurs sportifs. «Tout le monde est bien, certains sont très bien, et j'ai même envie de dire trop bien. Tant mieux, il nous faut frapper fort et vite pour obtenir nos invitations....»

Et notamment celle pour le Tour de France que le Petit Lulu pourrait donc retrouver à la tête d'une équipe, exactement trente ans après son succès.

© Les Sports 2006