Cyclisme Le Murcian a remporté la Route d’Occitanie et peut s’avancer vers le Tour de France avec confiance.

Alejandro Valverde a tenu bon. Après sa victoire dans l’étape reine samedi, le Murcian est parvenu à conserver la tête du classement général au terme d’une dernière journée exigeante. "C’était une dernière étape réellement dure. Luis Leon (Sanchez) a démarré après la descente, je suis parti avec lui. Dans les kilomètres suivants, je collaborais à chaque instant car je ne pouvais pas non plus lui laisser toute la res ponsabilité. Nous avions des options pour se disputer l’étape. Dans le sprint, j’ai démarré tard, vers les 200 mètres, et (Anthony) Roux a fini par gagner", a détaillé le coureur Movistar après l’arrivée à Cazouls-lès-Béziers.

La déception de ne pas avoir remporté la dernière étape de la Route d’Occitanie était largement compensée par la satisfaction d’avoir enlevé le classement général. Car Alejandro Valverde, forfait pour le Tour de Suisse, était, à la base, loin de penser qu’il pourrait s’imposer dans le sud de la France. "Il faut être content en fin de compte. J’ai remporté le général et cela confirme mon état de forme après ne pas avoir pu courir en Suisse pour cause de maladie. L’équipe a fait un travail exceptionnel et les objectifs sont accomplis. Car nous venions avec l’idée de faire une bonne préparation et si nous pouvions, lutter pour la victoire", a expliqué le Murcian.

Cette victoire confirme qu’il faudra encore compter avec Alejandro Valverde lors du prochain Tour de France. Gravement accidenté lors de la première étape de la Grande Boucle 2017, le coureur Movistar a les moyens de revenir dans la plus grande course du monde par la grande porte.