Cyclisme

L'accord concernant l'avenir de l'équipe cycliste BMC, reprise par le sponsor CCC, est entériné et c'est clairement un soulagement pour Greg Van Avermaet. "Je reste dans cette équipe", a-t-il indiqué lors d'une conférence de presse organisée à Aix-les-Bains en marge de la journée de repos du Tour de France. "J'aurais évidemment préféré savoir plus tôt ce qu'il en était, mais j'ai voulu donner la chance à 'Och' (Ochowicz) de trouver un nouveau sponsor. Je cours depuis huit ans chez BMC. J'ai vécu d'incroyables moments ici et je suis loyal envers l'équipe. Cette équipe peut se maintenir, les emplois sont assurés et de nombreuses personnes peuvent rester dans l'équipe. C'était important pour moi. En outre, l'équipe sera constituée autour de moi, une équipe classique, et c'est aussi pour moi quelque chose de très important sportivement." Van Avermaet a 33 ans et ce sera probablement le dernier (grand) contrat de sa carrière. "C'est un contrat de plus d'un an", a précisé le coureur belge. "C'était important pour moi d'avoir de la clarté sur un longue période. Ma patience a vraiment été mise à rude épreuve ces derniers mois. J'ai eu dès janvier des discussions avec des équipes. Nous sommes maintenant sept mois plus tard. C'est long. Mais je voulais offrir la chance à Och (Ochowicz). Je lui ai fait confiance et je voulais qu'il permette à l'équipe de rester (dans le peloton)."

"Andy Rihs a fondé cette équipe. Cela aurait été dommage que celle-ci disparaisse quelques mois après son décès. Cela n'aurait pas non plus été une bonne chose pour la marché, c'est un peu comme si une équipe comme Quick Step disparaissait. J'ai donc attendu patiemment et espéré l'arrivée d'un nouveau sponsor. J'avais cependant une bouée de sauvetage. Si cela ne marchait pas, je savais que pouvais aller ailleurs. Cela m'a aidé. Je savais que des discussions étaient en cours, mais tout n'est devenu concret que jeudi ou vendredi. L'accord est intervenu samedi. Je suis content qu'il y ait maintenant de la clarté et que je peux rester. Beaucoup de membres du staff peuvent aussi rester et j'espère aussi qu''une grande partie des coureurs resteront. Nous voulons garder 3/4 de l'équipe. Il y a beaucoup de pression sur mes épaules."

"L'objectif est de construire une bonne équipe autour de moi", a poursuivi Van Avermaet. "Une équipe classique, qui courra de janvier à octobre, avec une priorité moindre pour les grands tours mais avec des coureurs qui peuvent m'aider dans les classiques. Mais une année cycliste dure plus longtemps que le printemps. D'autres coureurs pourront donc engranger des résultats dans d'autres courses."

"Cette équipe, c'est bien plus que Van Avermaet seul. Mais je deviens bel et bien le leader et cela me rend fier. Ce ne sera pas facile de trouver d'autres coureurs, car nous sommes déjà en juillet et qu'ils sont nombreux à avoir déjà signé. Moi aussi je vieillis, mais j'ai encore et toujours beaucoup d'ambition et je peux encore gagner de grandes courses. Je suis heureux de pouvoir continuer dans un environnement familier, avec des personnes qui me connaissent. Le projet peut donc se poursuivre, mais sous un nom différent. Le budget ne sera certes pas le même et l'équipe sera différente de celle de cette année, mais nous aurons une équipe solide."

Van Avermaet devra enfiler un maillot orange. "C'est dommage, car ce n'est pas ma couleur préférée, mais les factures seront payées, donc cela suffit pour moi. Espérons que le design sera beau et que ce ne sera surtout pas un pantalon orange."

Greg Van Avermaet est par contre resté vague sur les termes de son contrat. Est-il le plus gros de sa carrière? "Oui, je suis content", a-t-il seulement affirmé. "J'ai resigné il y a deux ans chez BMC. A l'époque, j'ai eu de meilleures propositions financières, mais je suis resté, car l'aspect sportif est important pour moi. Aujourd'hui, les deux conditions sont remplies."

Mardi, le coureur belge passera probablement sa dernière journée avec le maillot jaune sur les épaules. "Il est probable que je ne serai pas capable de garder la maillot dans les Alpes. Mais je suis déjà très fier de l'avoir porté pendant cette belle période. Ça aurait été bien si j'avais pu gagner dimanche en jaune. Mais c'était génial. Maintenant, c'est fini, mais nous avons vécu une très belle semaine. J'espère être encore en mesure de faire quelque chose dans les deux prochaines semaines, mais je suis déjà très satisfait de ce que j'ai réalisé maintenant. "