Cyclisme

Greg Van Avermaet (BMC) n'est pas mécontent de sa 4e place à la Clasica San Sebastian (WorldTour) samedi. "Cela a été une bonne course pour moi. Je me sentais très bien", a déclaré le champion olympique.

"Tout s'est bien passé jusqu'au pied de la dernière ascension", ajoute GVA. "J'avais pu en garder sous la pédale, et j'ai tenté d'y aller dans la côte. C'était la première fois que faisais partie des cinq premiers en arrivant au sommet. J'étais même très proche d'Alaphilippe et Mollema. Je me suis moi-même surpris d'être aussi bien aujourd'hui. Les autres années, j'étais aux alentours de la 15e place au sommet et je pouvais faire un bon résultat car je rattrappais les coureurs dans la descente. C'est différent aujourd'hui".

Van Avermaet termine au pied du podium, derrière le Français Anthony Roux, qui a régl le sprint pour la 3e place. "Cela aurait été parfait si j'avais fini 3e. J'ai essayé de faire un bon sprint mais j'ai été un peu en retard. Mais 4e, c'estaussi un bon résultat. Je suis content de ma forme et je me réjouis d'aller aux championnats d'Europe. Le parcours me convient, j'espère que je garderai la même condition", conclut Van Avermaet.


Julian Alaphilippe "surpris" par sa victoire

Julian Alaphilippe (Quick-Step Floors) s'est offert une seconde classique en enlevant la Clasica San Sebastian samedi. Le Français, qui a battu au sprint son compagnon d'échappée Bauke Mollema, s'est toutefois dit surpris d'avoir gagné.

"Vu mon Tour de France, ma condition physique et le profil de cette course, je savais que je faisais partie des favoris. Mais pour être honnête, c'est une surprise pour moi d'avoir gagné", déclare Julian Alaphilippe. "J'étais plus ou moins fatigué au départ, mais avec ma condition au top, je n'ai pas écouté mes sensations dans les jambes, qui n'étaient pas super. J'ai été concentré dans la finale et j'ai fait mon effort au tout dernier moment. Je dois remercier mes coéquipiers, qui m'ont soutenu toute la journée. Je suis super content d'avoir gagné une si belle classique, une course que j'aime beaucoup. C'est un rêve qui s'est réalisée", conclut Alaphilippe, vainqueur de la Flèche Wallonne au printemps.