Cyclisme Deuxième comme l’an passé à Québec, Greg Van Avermaet est en confiance pour ce dimanche.

De l’avis de nombreux coureurs, l’épreuve de Québec n’a pas été très exigeante, vendredi.

"Cela a été l’édition la plus facile que j’ai disputée ici’" commente d’ailleurs Tim Wellens, qui s’est classé cinquième et s’est rassuré en vue de la classique de Montréal, qu’il avait remportée il y a deux ans. "Avec ce Top 5, au sprint, je confirme mon excellente condition et mon envie de briller dimanche, sur une épreuve qui me conviendra mieux."

Greg Van Avermaet, qui lui avait succédé l’an passé au palmarès sur l’épreuve du dimanche au Canada, partage son analyse. Et son envie de gagner.

"C’est vrai que cette épreuve de Québec n’a pas été super difficile, raison pour laquelle il y avait encore de nombreux coureurs frais pour le sprint", commente le champion olympique. "Le tempo a été régulier derrière les échappées. Je pense que ce sera plus difficile dimanche à Montréal, où j’espère bien évidemment gagner comme l’an passé. En terminant deuxième à Québec comme il y a douze mois, j’ai la confirmation que tous les signaux sont positifs. C’est bon pour la confiance. Pour dimanche. Et pour le Championnat du monde, où il y aura septante kilomètres en plus."

Avec sa deuxième place à Québec, il a conforté son avance au classement mondial et à celui du World Tour.

"Oui, mais je dois bien reconnaître que je ne sais pas combien de points supplémentaires j’ai marqués avec cette deuxième place", répond celui qui en a pris 400. "En arrivant au Canada, je me disais juste qu’avec deux Tops 10 sur ces deux courses, cela devrait suffire. C’est visiblement bien parti. Mais, je le répète, je pense surtout à gagner des courses."