Cyclisme

Le néo-pro d'Unibet, vainqueur en Irlande, va signer pour un an au sein de l'équipe française

BRUXELLES "Je regrette vraiment que l'équipe Unibet.com arrête, car il y avait vraiment une excellente ambiance" , avance tout d'abord Stijn Vandenbergh, un des nombreux néo-pros belges à avoir épaté pour sa première saison au sein de l'élite.

Mais ce longiligne Flandrien, vu l'incertitude qui entoure toujours son équipe (Unibet.com se retire, mais le directeur sportif Hilaire Van Der Schueren semble confiant pour repartir avec une petite formation, même s'il tarde à annoncer la nouvelle), n'a bien sûr pas refusé l'offre d'une équipe du ProTour française, en l'occurrence AG2R. Vincent Lavenu, le manager, dit avoir repéré Stijn Vandenbergh dès le début de saison. Il est vrai que le citoyen d'Audenarde s'était déjà mis en évidence pour sa première course, le Tour de Langkawi, avant de se montrer très offensif à Kuurne-Bruxelles-Kuurne. "Je ne m'attendais pas à faire aussi bien" , raconte Vandenbergh, que l'on avait vu à son avantage chez lui, lors du Championnat de Belgique de Renaix. "Je ne pensais à la base pouvoir m'illustrer que dans des petites courses, mais j'ai rapidement pris confiance en me sentant à l'aise au niveau du peloton."

Il reconnaît que le fait de voir sa génération douée aux avant-postes (avec les Van Avermaet, Vanendert, Meersman, Maes, Seeldraeyers...) a pu constituer un moteur, avant d'aller, lui aussi, chercher sa première victoire. Lors de l'étape d'ouverture du Tour d'Irlande, son tempérament offensif l'a placé dans la bonne échappée de 10 coureurs. Epaulé par son coéquipier Pieter Jacobs, également néo-pro et qui lui a signé chez Predictor-Lotto, il avait porté son attaque décisive à 4 bornes de l'arrivée, pour ensuite conserver son maillot jaune durant cinq jours. "Une grande joie" , rappelle Vandenbergh, 23 ans, vainqueur du Circuit Het Volk chez les espoirs. "Maintenant, j'espère continue à aller de l'avant. J'avais aussi des contacts avec Top Sport Vlaanderen, mais j'ai préféré rejoindre AG2R. Nous n'avons pas encore discuté du programme, mais je pense que je pourrai participer aux classiques de début de saison."



© La Dernière Heure 2007