Cyclisme

Alessandro De Marchi (BMC) a remporté, en solitaire, la 11e étape du Tour d'Espagne, mercredi à Ribeira Sacra-Luintra après 207,8 kilomètres de course en Galice au départ de Mombuey.

 L'Italien a devancé le Colombien Jhonatan Restrepo (Katusha Alpecin) de 28 secondes. Franco Pellizotti (Bahrain Merida) complète le podium de la journée à 0:59. Quant au Britannique Simon Yates (Mitchelton-Scott), il a conservé son maillot rouge de leader au général.

Le début de course, disputé à très vive allure, aura vu de nombreux coureurs tenter leur chance, dont Dylan Teuns (BMC) et Thomas De Gendt (Lotto Soudal).

Après 70 bornes, un groupe de 19 coureurs s'est détaché, creusant un écart significatif avec le peloton. En tête figuraient les Belges Teuns et Tiesj Benoot (Lotto Soudal).

L'écart, monté jusqu'à 4:25, voyait le Français Thibaut Pinot (Groupama-FDJ) prendre virtuellement le maillot rouge de leader.

Dans la dernière difficulté du jour, De Marchi et Restrepo se sont isolés en tête, comptant plus d'une trentaine de secondes d'avance sur leurs poursuivants au sommet, placé à un peu moins de 20 km de la ligne.

De Marchi, 32 ans, a profité de la dernière bosse pour distancer son concurrent et s'imposer en solitaire. C'est la 4e victoire de sa carrière, la 3e dans une étape de la Vuelta.

Teuns a finalement terminé 5e, Benoot 6e à 1:45 et 1:46 du vainqueur du jour. Au général, Yates compte toujours une marge d'une petite seconde sur l'Espagnol Alejandro Valverde (Movistar).

A noter que le Français Nacer Bouhanni (Cofidis), vainqueur au sprint de la 6e étape, a abandonné en cours d'étape.

Jeudi, la 12e étape verra le peloton relier Mondoñedo à Faro de Estaca de Bares-Mañón sur 181,1 kilomètres. Avec seulement deux côtes de troisième catégorie répertoriées, la journée pourrait profiter aux sprinteurs.