Cyclisme

Stefan Denifl (Aqua Blue Sport) a remporté en solitaire la dix-septième étape du Tour d'Espagne cycliste (WorldTour) disputée mercredi entre Villadiego et l'ascension finale de Los Machucos (180,5 km). L'Espagnol Alberto Contador (Trek-Segafredo) et le Colombien Miguel Angel Lopez (Astana) complètent le podium de l'étape. 

Le maillot rouge, Chris Froome (Sky), a été mis en difficulté dans la dernière ascension du jour et a franchi la ligne d'arrivée avec 42 secondes de retard sur Vincenzo Nibali (Bahrain-Merida), quatrième de l'étape, qui ne compte plus que 1:16 de retard sur le Britannique.

Avant d'aborder l'ascension finale vers Los Machucos, longue de 7,8 kilomètres et qui comporte des passages à plus de 25%, une échappée de six coureurs s'est dessinée dès les premiers kilomètres. Elle comprenait le Français Julian Alaphilippe (Quick-Step Floors), les Italiens Alessandro De Marchi (BMC) et Davide Villella (Cannondale-Drapac), le Danois Magnus Cort Nielsen (Orica-Scott), l'Espagnol Dani Moreno (Movistar) et Stefan Denifl. Ils ont compté une avance maximale de 9:10 sur le reste du peloton à 110 kilomètres de l'arrivée.

Dans la deuxième difficulté de la journée, le col de Puerto de Alisas (cat.1), les hommes de tête, devenus orphelins de Villella lâché dans la descente du col de Portillo de Lunada (cat.2), possédaient encore un avantage de 2:20 sur le peloton.

Les principaux favoris du classement général comptaient 1:20 de retard sur les quatre fuyards au pied de l'ultime ascension, l'Alto de los Machucos (HC).

A six kilomètres du terme, Denifl était le seul coureur de l'échappée matinale à pouvoir maintenir le rythme en tête de la course. Au même moment, Miguel Angel Lopez (Astana) et Alberto Contador (Trek-Segafredo) décidaient de se mettre en route en déposant un Chris Froome (Sky) en difficulté.

Le coureur autrichien est finalement parvenu à conserver son avantage pour s'imposer en solitaire au sommet de l'Alto de los Machucos.

Derrière lui, Contador a franchi la ligne en deuxième position avec 28 secondes de retard. Miguel Angel Lopez complète le podium du jour à 1:04.

De son côté, Chris Froome, arrivé 14e, a cédé 42 secondes à Vincenzo Nibali qui revient à 1:16 du Britannique au classement général.

Le premier Belge, Sander Armée (Lotto Soudal), a fini 28e à 3:28.

C'est la toute première victoire de Stefan Denifl sur un grand Tour.

Jeudi, une nouvelle arrivée au sommet attendra les coureurs au terme d'une 18e étape longue de 169 kilomètres entre Suances et Santo Toribio de Liébana.

Froome, mis en difficulté, ne panique pas

Le maillot rouge Chris Froome a connu une journée difficile mercredi sur le Tour d'Espagne, cédant du terrain à tous ses rivaux sur les pentes infernales de Los Machucos (HC), où Stefan Denifl a décroché un succès de prestige lors de la 17e étape.

Distancé dès les premiers lacets de cette ascension finale inédite avec des rampes atteignant 28%, le leader britannique de l'équipe Sky a dilapidé presque l'intégralité des 57 secondes gagnées la veille dans le contre-la-montre sur son dauphin Vincenzo Nibali.

"C'était une ascension finale typique de la Vuelta. Je ne pense pas que quiconque apprécie des pourcentages supérieurs à 25% mais c'est comme ça et c'est la même chose pour tout le monde", a commenté Froome. "Ce n'est jamais une bonne chose de perdre du temps mais je me sens bien. Il reste encore trois jours (de montagne) et j'ai confiance dans le fait que nous pouvons finir le boulot", a-t-il assuré.

Au sommet, Nibali a grignoté 42 secondes pour revenir à 1:16 au classement général à quatre jours de l'arrivée à Madrid, avec deux étapes de moyenne montagne au programme jeudi et vendredi, et la monstrueuse ascension vers l'Angliru samedi.