Cyclisme Le soigneur guibertin sera à la Vuelta avec la formation BMC.

Dans le milieu de la Petite Reine, il y a les coureurs, exposés, et, dans l’ombre, le staff qui contribue à sa manière à permettre aux cyclistes de pratiquer le métier au mieux. Parmi eux, on retrouve Yuri Feijtel de Mont-Saint-Guibert, soigneur depuis le début de l’année au sein de la formation BMC.

Une superbe occasion que le jeune homme n’a pas manqué de saisir avec un certain succès et, surtout, un travail apprécié par sa direction.

Grâce à ses qualités, il a été repris pour le Tour de France où il a connu un mois fabuleux. "Une expérience incroyable qui sera à jamais gravée dans ma mémoire. Des souvenirs plein la tête, des moments de joie intenses avec le maillot jaune de Greg Van Avermaet, mais aussi la tristesse de perdre Richie Porte, contraint à l’abandon sur chute. À présent, je suis en route sur la Vuelta où Richie reprend avec beaucoup d’ambition, mais aussi de l’envie. Ce gars est un bosseur et ce serait une belle récompense pour lui de pouvoir briller sur ce Tour d’Espagne. Pourquoi pas un podium voire une victoire finale puisque la course sera très ouverte… Au niveau du staff, on est en tout cas motivé avec une grosse équipe au départ d’une course qui s’annonce épique."

Si le Tour de France est la plus grande épreuve populaire, la Vuelta est sportivement probablement plus disputée. Le public y est connaisseur et le parcours sélectif. "Il y a un nombre important d’arrivées en montagne et des liaisons entre les étapes plus longues qu’au Tour. Ce qui nécessite une parfaite organisation pour le staff et donc plus de boulot. Pour ma part, je serai chargé des ravitaillements. Je serai donc au contact des coureurs tout au long de la journée, ce qui est très agréable."

L’autre bonne nouvelle pour Yuri est l’avenir qui s’éclaircit. "Depuis qu’on a appris la prolongation de l’équipe grâce au repreneur, forcément, on est un peu soulagé. J’ai en plus appris que je serai prolongé dans le staff de l’équipe. Je vais pouvoir continuer à vivre ma passion en tant que métier. C’est encore mieux qu’un rêve !"