Coupe : arrêtons les tripatouillages !

Manu Salvé Publié le - Mis à jour le

Édito

Contre-attaque : notre point de vue foot du lundi à partager... ou pas !


BRUXELLES Au cas où ça vous aurait échappé auront lieu cette semaine les demi-finales aller de la Coupe de Belgique... Mons recevra Courtrai alors que l'autre rencontre mettra aux prises... euh, quelles équipes, au fait ?

On grossit à peine le trait, tant cette compétition est délaissée par nombre de clubs de l'élite, qui n'hésitent d'ailleurs pas y faire "tourner leur noyau" comme lors d'un vulgaire match amical. Par conséquent, il ne faut pas s'étonner si la Coupe ne suscite qu'un intérêt mesuré des media et des supporters.

Hier, sur Vivacité, nos estimés confrères que sont Marc Delire et Pascal Scime se penchaient sur la question. Ils ont même lancé une pétition "Sauvons la Coupe !" qui sera remise aux autorités compétentes (?) en temps utile. Ce débat anime également la Maison de Verre et des propositions de relance, comme on dirait en économie, sont d'ailleurs attendues sous peu.

Ce dimanche, nous avons entre autres propositions retenu celle-ci : jouer d'office les matches sur le terrain du plus petit. Mais pourquoi donc ? Pareille formule consisterait en fait à passer d'un extrême à l'autre, soit d'une situation, actuelle, dans laquelle les clubs de D1 sont scandaleusement surprotégés par rapport à l'esprit du sport (et de la Coupe en particulier), à une situation par laquelle on nierait une partie du tirage au sort.

Pour faire simple, pourquoi ne pas respecter "bêtement" le tirage au sort de manière intégrale en proscrivant tout arrangement entre clubs, dussent-ils se produire sur terrain neutre en cas de non-conformité de l'un ou l'autre stade ?

Et puis, Walhain qui battrait Anderlecht au Parc Astrid dès l'entrée en lice des Mauves (c'est juste pour prendre un exemple comme ça, hein...), ça aurait de la gueule aussi, non ? D'accord ou pas d'accord ? Votez !

© La Dernière Heure 2012

Publicité clickBoxBanner