Formule 1

Ce n’est qu’une question de temps avant que la participation de l’Espagnol au double tour d’horloge floridien ne soit confirmée…

Fernando Alonso et l’endurance, c’est une histoire de « Je t’aime, moi non plus ». L’Espagnol lorgne depuis plusieurs années sur les courses de longue haleine, sans jamais avoir finalement disputé la moindre épreuve. Mais le pilote McLaren devrait franchir un cap à la fin du mois de janvier 2018 en participant aux 24 Heures de Daytona. La classique américaine est programmée les 27 et 28 février, soit un mois avant le début des essais hivernaux de Formule 1. L’information a été révélée par nos confrères de RACER.

Le cas échéant, l’Asturien serait engagé sur un Prototype (une Ligier LMP2 a priori) de l’équipe United Autosports, dont le propriétaire n’est autre que Zak Brown, directeur du McLaren Technology Group et donc patron d’Alonso en F1. Si quatre pilotes devraient logiquement se partager le prototype du team US, on sait déjà que Lando Norris, récent champion de F3 européenne et protégé de McLaren, fera partie de l’équipage. Autant dire qu’il y aura une forte connotation McLaren sur cette voiture…

Cette participation au Rolex 24 devrait être pour Alonso une mise en jambes avant une potentielle participation aux 24 Heures du Mans. Toyota Motorsport devrait en effet poursuivre le bail en WEC, et apporterait un gain d’intérêt à un WEC moribond en s’offrant les services du double champion du monde. Une pige rendue possible par le fait qu’Alonso ne sera plus sous contrat Honda en 2018, le motoriste japonais laissant sa place à Renault chez McLaren.