Formule 1 Récit d’une journée d’immersion en compagnie de Max Verstappen et Daniel Ricciardo : les pilotes doivent résister à des forces de 6G, l’équivalent du décollage d’une navette spatiale !

Dans le cadre d’une campagne mondiale "Energy To Perform" menée par Red Bull et son partenaire Exxon Mobil1, nous avons eu l’occasion de participer au Ruthless Experience, une journée d’immersion en compagnie des pilotes de F1 Max Verstappen et Daniel Ricciardo. But de ce mini-stage (très) physique au Thunder Gym de Milan : se rendre compte des incroyables forces physiques exercées sur les pilotes de GP et de l’entraînement quasi quotidien qu’ils doivent effectuer pour tenir le cou (p).

L’image du sport assis et donc peu physique ne résiste pas longtemps à l’analyse de Greg White, un physio entraîneur de l’écurie Benetton fin des années 90 à l’époque de Giancarlo Fisichella et Alexander Wurz.

"Ceux qui disent cela n’ont certainement jamais eu l’occasion de s’asseoir dans une voiture de course et certainement pas une F1", précise notre entraîneur du jour. "Plus rapides de l’histoire, les F1 modernes sont aussi plus physiques que jamais. Il faut être un véritable athlète pour pouvoir les piloter. Une personne normale ne pourrait pas tenir plus d’un ou deux tours à leur volant. Et encore…"

[...]