Formule 1

Le Belge a signé le quatrième meilleur chrono du jour à neuf dixièmes de la Mercedes de Bottas

Trois jours à peine après avoir été contraint à l’abandon avant même le départ du GP de Bahreïn, Stoffel Vandoorne a repris la piste ce mercredi aux Emirats lors de la deuxième journée de tests privés. Et, miracle, alors qu’elle n’avait pu accomplir que dix-sept tours la veille aux mains d’Oliver Turvey, la McLaren-Honda MCL32 pilotée cette fois par notre compatriote a bouclé 82 tours, plus que la distance d’un GP et surtout près du double du kilométrage effectué par Stoffel lors du week-end de GP. Certes on était encore loin des 143 rotations de la Mercedes de Valtteri Bottas, mais il y a amélioration. Une éclaircie tombant à pic dans le ciel noir plombant le début de saison de l’écurie de Woking. Chaussé de pneus tendres, notre compatriote a effectué son tour le plus rapide en 1.32.108, 205 millièmes plus vite qu’en qualifications samedi dernier. Crédité du quatrième chrono (sur douze), il ne pointait qu’à neuf dixièmes du poleman de Bahrein (1.31.280), encore le plus rapide ce mercredi. Vettel (Ferrari) et Sainz (Toro Rosso) complétaient le tiercé de tête.

« Cela a sans doute été notre meilleure journée depuis le début de saison, » se réjouissait Vandoorne. « C’est la première fois que l’on réussit à compléter notre programme sans être ralenti par des soucis. Cela fait du bien à tout le monde dans l’équipe. Maintenant, on doit veiller à ce que cela se reproduise plus souvent. On a appris pas mal de choses aujourd’hui, j’ai pu effectuer du roulage et tester des réglages plus agressifs. »

Stoffel a notamment devancé Kevin Magnussen (1.32.120) , Esteban Ocon (1.32.142), Daniil Kvyat (1.32.213), Gary Paffett (1.32.253), Sergey Sirotkin (1.32.287) et Pierre Gasly (1.32.568)