Formule 1

Renault fournira à partir de la saison 2018 de Formule 1, et jusqu'en 2020, son moteur à l'écurie britannique McLaren, qui se sépare du motoriste japonais Honda, ont annoncé les intéressés vendredi.

Dans le même temps, le motoriste français a indiqué qu'il mettrait fin à l'issue de la saison en cours à sa collaboration avec l'écurie italienne Toro Rosso, qui sera désormais équipée par Honda. Le pilote espagnol Carlos Sainz Jr, actuellement chez Toro Rosso, rejoindra, lui, l'écurie Renault en 2018.

"Il s'agit d'une décision stratégique pour Renault Sport Racing", a souligné son président, Jérôme Stoll.

"C'est la première fois que nous allons travailler avec McLaren et nous sommes fiers d'être parvenus à un accord avec une structure possédant un tel historique en Formule 1", a-t-il ajouté.

Honda et McLaren, associés depuis 2015, ont indiqué dans un communiqué commun qu'ils avaient pris la décision de se séparer "par consentement mutuel", alors que leur partenariat courait jusqu'en 2023.

Ce divorce était attendu faute de résultats probants, en particulier cette saison où les défauts du moteur japonais se sont avérés particulièrement criants.

Le remplacement de Honda par Renault devrait avoir pour effet de convaincre le double champion du monde espagnol Fernando Alonso, en fin de contrat, de prolonger chez McLaren.

Le groupe nippon, désireux de rester en F1, a accepté de rompre son engagement avec McLaren de manière anticipée car il a obtenu d'équiper Toro Rosso dès 2018, en lieu et place de Renault.

"C'est un challenge très excitant et j'espère que les deux parties vont en retirer des bénéfices dans leur développement mutuel", a commenté Franz Tost, patron de Toro Rosso.

Autre contrepartie de ce "deal" qui redistribue les cartes de la F1, Carlos Sainz Jr, 23 ans, prendra la place du Britannique Jolyon Palmer chez Renault.

"Être pilote de Formule 1 pour l'équipe officielle d'un constructeur est un honneur et j'espère répondre à la confiance de Renault avec de très bonnes performances sur la piste", s'est réjoui le fils de l'ancien champion du monde des rallyes.