Formule 1
C’est désormais officiel. 

Apparus en fin de saison pour remplacer Daniil Kvyat (définitivement renvoyé en Russie) et Carlos Sainz (promu chez Renault pour remplacer Jolyon Palmer), le champion GP2 2016 Pierre Gasly et le champion WEC 2017 Brandon Hartley seront les deux titulaires de l’écurie Toro Rosso-Honda en 2018. Un choix par défaut serait-on tenté d’écrire, la filière Red Bull dont sont issus le Français et le Néo-Zélandais n’ayant pour l’instant plus d’excellent pilote à promouvoir issus de la F2, F3 ou GP3. Il faudra sans doute attendre de voir comment se développe un Dan Ticktum ou un Alex Fewtrell, deux jeunes Britanniques actuellement en FR2.0 Eurocup. 

Vice-champion cette année en Super Formula, Gasly n’a pas été gâté depuis ses débuts en F1, des ennuis à répétition le reléguant souvent en fond de grille et l’empêchant de viser ses points. Idem pour le pilote officiel Porsche contraint à l’abandon sur panne mécanique lors de ses deux dernières apparitions. Difficile dans ces conditions de juger le réel potentiel des futurs pilotes TR-Honda.
A noter qu’il ne reste désormais plus que deux réels baquets vacants pour la saison 2018, un chez Williams se jouant entre Robert Kubica et Pascal Wehrlein, le second chez Sauber aux côtés du champion F2 Charles Leclerc (il devrait être officialisé avant Abu Dhabi) que se disputent Pascal Wehrlein et Marcus Ericsson.