Formule 1

Plus rapide que le Polonais lors des derniers tests à Abou Dhabi, soutenu par la banque SMP, Sergey Sirotkin (22 ans) serait finalement en pole face à son compatriote Daniil Kvyat. La piste « RB » définitivement écartée ? En F1, tout reste possible...

Alors que l'on n'attendait plus, soi-disant, que le remboursement des assurances qui avait déboursé très cher pour une « incapacité définitive à rouler en GP », que la majorité du paddock considérait le retour de Kubica comme acquis, on devrait assister à un complet volte-face . Au point que, selon les sources d'Autosport.com (site référence pour la F1), la piste polonaise serait écartée.

Après analyse de toutes les données enregistrées lors des tests organisés après le GP d'Abou Dhabi, les ingénieurs auraient constaté que le handicap de Robert restait réel et surtout que le jeune Russe de 22 ans Sergey Sirotkin, était plus rapide.

Un coup dur assurément pour le pilote de Cracovie se voyant revenir en GP après 7 saisons d'absence.

Outre sa jeunesse, le gros avantage de Sirotkin, pilote d'essais Renault depuis deux ans, est le budget (on évoque une valise d'une quinzaine de millions d'euros) qu'il pourrait apporter à l'écurie grâce au soutien de la banque russe SMP. Apparemment, les millions de Lance Stroll ne suffiraient pas encore pour faire tourner convenablement un team 100% privé.

Il reste toutefois encore quelques soucis à régler pour Williams, comme le fait que Martini, principal sponsor de l'équipe, exigerait un pilote de plus de 25 ans comme ambassadeur de sa marque d'alcool. Mais bon, cela pourrait se négocier...

Et si ce n'est pas le cas, une autre candidature russe pourrait également les intéresser. Celle de Daniil Kvyat, éjecté par Red Bull et pouvant, le cas échéant, trouver du soutien dans son pays.

Alors véritable info ou simple rumeur pour mettre la pression sur le principal sponsor de Robert Kubica, le groupe pétrolier Lotos ? En F1 tout est possible. On vous tient au courant de l'évolution de la situation dans les prochains jours... Mais visiblement, la F1 préfère les comptes bien faits aux contes de fées.