Formule 1

Honda va procéder au changement complet du groupe propulseur de notre compatriote qui va encourir une lourde pénalité.

Après les fleurs hier avec la confirmation officielle qu’il roulerait toujours pour McLaren en 2018, Stoffel Vandoorne a reçu le pot dans la figure ce matin. A la veille de son premier Grand Prix de Belgique, il a appris qu’il était déjà condamné à s’élancer en fond de grille dimanche suite à un nouveau changement de sa "Power Unit" complète, l’ensemble de son groupe propulseur (moteur, turbo, système de récupération d’énergie), soit un recul sur la grille de 35 places minimum. Un coup dur pour notre compatriote pas disponible ce matin pour commenter cette information qui nous a été confirmée de source sûre, bien qu'elle n'ait pas encore été officialisée par l'écurie.

Ce n’est pas la première fois, hélas, que cela arrive aux pilotes McLaren cette année. Voilà donc une nouvelle qui va décevoir les nombreux supporters du pilote belge alors que Stoffel n’a pas encore parcouru un mètre. Voyons toutefois le côté positif : le nouvel ensemble sera plus performant et les risques d’abandon dimanche seront réduits. De toute manière, Stoffel ne pense pas pouvoir atteindre samedi la Q3. Il se voyait se qualifier entre la 10ème et la 15ème place.

La pénalité n’est donc finalement pas aussi lourde que cela mais toujours aussi ridicule. C’est clairement le constructeur ou motoriste qui devrait être pénalisé pour le dépassement du quota annuel de quatre moteurs et non pas le pilote qui n’y est pour rien. Et vois déjà son week-end à domicile en partie gâché. Voilà qui complique en tout cas déjà clairement le GP du Belge. Il reste maintenant juste à croiser les doigts pour que la pluie soit de la partie et l’aide à remonter dans le peloton.