Formule 1

Neuvième ce matin, septième lors de la séance de l'après-midi, à une demie seconde à peine de la 2ème Red Bull de Daniel Ricciardo, Stoffel Vandoorne n'a jamais connu un aussi bon vendredi depuis ses débuts en F1.

Bien aidé par l'aspiration de son équipier Fernando Alonso en ligne droite mais aussi par un châssis MCL32 parfaitement efficace dans les chicanes de l'Autodromo, le Belge a volé aujourd'hui sur un circuit à priori pas favorable du tout au trop peu puissant moteur Honda.

Ce samedi, la tactique sera la même qu'en Belgique le week-end dernier. Sauf qu'entre l'Espagnol et le Belge les rôles ont été inversés. Cette fois ce sera au « Matador » de tirer son équipier au maximum lors de la Q2. Et quand on voit la vitesse affichée aujourd'hui par Stoffel il n'est pas interdit de rêver d'un nouveau ticket en Q3 quasi synonyme de place en quatrième ligne vu que les pilotes Red Bull seront rétrogradés en fond de grille. Plus haut ce sera dur car, sans l'aide de son équipier lors de la phase finale (Alonso ne passera volontairement pas le cap de la Q3 pour pouvoir choisir les gommes qu'il chaussera au départ dimanche), il sera très difficile de battre à nouveau les puissants moteurs Mercedes des Force India et de la Williams de Massa. Mais, au vu de la forme affichée lors des premiers essais libres et du parfait équilibre du châssis britannique, une septième ou une huitième place sur la grille dimanche n'est pas du tout impossible, voire encore un peu mieux si la pluie annoncée vient encore pimenter la qualification, samedi entre 14h et 15h.

La meilleure position de départ à ce jour pour Stoffel reste sa 8ème place à Silverstone.