Formule 1

Après n’avoir même pas pu prendre le départ du GP de Bahreïn suite à un souci moteur, Stoffel Vandoorne, épargné par les ennuis lors de sa dernière journée de tests privés à Sakhir, espérait connaître un week-end sans problème en Russie. 

C’est déjà raté ! Après dix-neuf tours seulement lors de la première séance libre à Sotchi, le Belge est tombé en panne, victime d’une perte de puissance. Vu le court laps de temps, le team a préféré remplacer l’ensemble du groupe propulseur. Comme notre compatriote en est déjà à son cinquième MGU-H de la saison (avant la 4ème course !) et que le règlement vous oblige à disputer les 20 GP avec seulement quatre moteurs, le pilote McLaren écopera d’une pénalité de quinze places sur la grille ce dimanche. Autant dire qu’il est déjà condamné à la dernière ligne. Pas très motivant tout cela. Ce qui ne l’empêchera pas d’essayer de viser une première place en Q2 ce samedi. Dix-septième le matin, seizième l’après-midi, « SV » a bouclé son meilleur tour à 360 millièmes de son équipier Fernando Alonso, à nouveau plus rapide.

Devant, ce sont les Ferrari qui ont dominé les premiers essais libres, avec Kimi Raikkonen le matin puis Sebastian Vettel devant le Finlandais l’après-midi. Valtteri Bottas sur la première Mercedes ne pointait qu’à six dixièmes, juste devant un Lewis Hamilton pas très heureux. Mais Mercedes nous a habitués à cacher son jeu le vendredi. Nul doute donc que l’on retrouvera les Benz (surtout avec leur mode gain de puissance utilisé en « qualifs ») dans le coup au moment de viser la pole, ce samedi après-midi peu avant 15h. Même si les Ferrari semblent une nouvelle fois bien dans le rythme.