Formule 1

Le Grand Prix avait pourtant super bien démarré pour notre compatriote auteur d’un super départ depuis la 19ème place sur la grille: « J’ai effectivement pris un bon envol puisque je me suis d’emblée retrouvé au 13ème rang devant mon équipier Fernando Alonso, » racontait-il après la course.

Très vite pointé au dixième rang suite au retrait précoce de Daniel Ricciardo et aux passages par les stands de Sainz, Massa en plus de Vettel et Hamilton, le Belge allait hélas buter derrière la Sauber de Marcus Ericsson: « Nous étions définitivement trop lents en ligne droites. Il était impossible de dépasser la Sauber disposant d’un moteur Ferrari. Du coup, Fernando est revenu sur moi et m’a doublé. » Tout comme Sebastian Vettel quelques tours plus tard: « J’ai ensuite perdu encore quelques secondes lors de mon pitstop car la période de voiture de sécurité virtuelle suite à l’abandon de Hartley n’est pas tombée au meilleur moment pour moi. » Finalement, Stoffel devait donc se contenter de la douzième place alors que son équipier espagnol empochait le dernier point. « C’est dommage car la McLaren était très rapide en virages, nous avions un bon rythme et il y avait la possibilité de terminer dans le Top 10. Ce sera, je l’espère pour la prochaine fois, dans deux semaines au Brésil où, je l’espère, nous ne devrions pas partir de tout derrière. »