Jean Todt prend la défense du Grand Prix de Bahreïn

Publié le - Mis à jour le

Formule 1

Jean Todt, le président de la FIA a pris la défense du Grand Prix de Bahreïn qui a lieu alors que le pays est secoué par des troubles politiques


MANAMA Le mouvement de contestation avait entamé en février 2011 à l'initiative des chiites, majoritaires dans la population locale, contre la dynastie sunnite qui dirige le pays, et avait mené à l'annulation du Grand Prix l'année dernière. L'épreuve, 4e manche du championnat du monde, a été maintenue cette année.

"Nous ne nous occupons pas de politique, mais de sport. Je ne suis pas certain que les manifestations n'auraient pas eu lieu si le GP n'avait pas eu lieu", a déclaré Jean Todt à la BBC.
L'opposition chiite bahreïnie a annoncé samedi la découverte du cadavre d'un homme de 36 ans sur le lieu d'une manifestation nocturne anti-régime dans un village chiite près de Manama.

© La Dernière Heure 2012

Publicité clickBoxBanner