Formule 1

Le protégé de Ferrari a raflé le titre dans l'antichambre de la Formule 1 alors qu'il reste encore trois courses à disputer.

Cette fois-ci, c'est dans la poche pour Charles Leclerc. En s'imposant dans la course principale de l'avant-dernière manche de Formule 2 sur le circuit de Jerez, le jeune prodige monégasque a décroché le titre dans l'antichambre de la F1.

C'est la première fois depuis 2009 et Nico Hülkenberg qu'un rookie n'avait plus été sacré dans le championnat quand ce dernier s'appelait encore GP2. Principal rival du pilote Prema au championnat, Oliver Rowland (DAMS) termine 2e devant Antonio Fuoco (Prema).

Cerise sur le gâteau, Leclerc inscrit son nom au panthéon de la F2 alors qu'il reste encore trois courses à disputer: le sprint de ce dimanche en Andalousie, et les deux courses de la finale d'Abou Dhabi. Une statistique folle à rajouter au matricule du membre de la Ferrari Driver Academy qui a déjà décroché 9 pole positions en 10 tentatives, et 5 victoires.

On verrait mal le Monégasque ne pas être titulaire en Formule 1 l'an prochain. Leclerc devrait logiquement signer chez Sauber en 2018, la structure désormais dirigée par Fred Vasseur l'ayant déjà fait rouler en essais libres à Sepang. Avec, qui sait, ce volant au sein de la Scuderia d'ici quelques années, ce dont son parrain Jules Bianchi n'a hélas jamais pu profiter.