Formule 1

Le Néo-Zélandais de retour au Mexique le week-end prochain, cette fois à la place de Kvyat.

Enrôlé pour remplacer Pierre Gasly le week-end dernier au GP des Etats-Unis, Brendon Hartley aura, comme prévu, une seconde chance. Qualifié devant les Sauber pour ses débuts, le Néo-Zélandais avait raté la Q2 de peu et s’était finalement élancé en dernière ligne après avoir écopé d’une pénalité de 25 places suite à un changement de moteur de la Toro Rosso dont il avait hérité. Evitant toute faute, élève appliqué, le dernier vainqueur des 24H du Mans a profité des abandons et des erreurs de quelques uns de ses rivaux pour terminer finalement son premier GP au 13ème rang.

Malgré qu’il ait, selon ses dires, disputé le meilleur GP de saison, le Russe Kvyat a été prié de céder son baquet, le week-end prochain au Mexique, à Hartley dont l’évaluation se poursuivra cette fois aux côtés de Gasly. Helmut Marko hésite encore sur les noms des deux pilotes à titulariser pour 2018. Et si rien n’est évident c’est qu’il manque tout de même un peu de talent dans le chef des trois candidats. Aucun d’entre eux n’est visiblement de la trempe de Vettel, Ricciardo, Verstappen ou même Sainz. Mais le problème est qu’il n’y a pas beaucoup d’alternative dans la filière...