Formule 1

C'est une sorte de second miracle pour le pilote polonais sorti indemne d'un terrible crash lors du GP du Canada 2007, il y a déjà dix ans.

Moins de quatre ans plus tard, celui qui était alors pilote Lotus F1 faillit être littéralement coupé en deux lorsqu'une glissière transperça l'habitacle de sa Skoda Fabia alors qu'il participait en février 2011 à un rallye régional du côté d'Andorre.

Presque amputé d'un bras, il passa des mois en revalidation avant de pouvoir reconduire. On le croyait définitivement rangé des voitures, mais dès 2012 on le revit courir en rallye en WRC. Avec à nouveau pas mal de crashes à la clé...

Après plus de six ans d'absence, on n'imaginait pas le revoir monter dans une F1. Mais c'était mal connaître la détermination du pilote de Cracovie. Il va même faire mieux que cela puisqu'après pas mal de tests concluants, d'abord avec Renault, il va apparemment reprendre du service en 2018 chez Williams où, à 33 ans, il sera le remplaçant de Felipe Massa à côté de Lance Stroll.

« Nous sommes en discussions mais rien n'est encore décidé, » a déclaré Claire Williams dont le papa, Frank, patron du team, est tétraplégique et vit depuis trente ans sa passion dans une chaise roulante suite à un accident sur la route du Castellet.

Selon le réputé Mark Hughes, de la revue MotorSport, un accord aurait cependant été trouvé pour les deux prochaines saisons. Mais avant de pouvoir signer le contrat et faire une annonce, il faut encore que Robert Kubica rembourse les assurances et les primes énormes touchées pour une « incapacité permanente » à revenir en GP.

Son futur salaire devrait l'y aider. Dès que ce problème sera réglé, on pourra alors évoquer le retour du miraculé polonais après plus de sept ans d'absence. Du jamais vu au niveau de la F1...

Robert Kubica participera aux essais Pirelli F1 prévu à Abu Dhabi la semaine prochaine dans la foulée du dernier GP de la saison.