Formule 1

Treizième, à un bon dixième seulement de son équipier Fernando Alonso (11ème), Stoffel Vandoorne n’a pas pu atteindre l’objectif fixé par le team McLaren qui espérait voir ses deux monoplaces en Q3 pour la dernière qualification de l’année et les adieux à Honda. 

Les septième et huitième chronos signés par les monoplaces orange lors de l’ultime séance d’essais libres laissaient augurer mieux que cette élimination en Q2: "C’est vrai," admettait Stoffel un brin déçu. "On était le quatrième team en début d’après-midi. Mais contrairement à nos rivaux, nous n’avons pas de bouton magique nous permettant d’obtenir un boost de puissance au moment de devoir sortir son meilleur tour en qualifications."

Et puis, le tour du Belge n’a pas été parfait: "On a essayé comme toujours de peaufiner les réglages entre la séance libre et la qualif. Mais avec le changement de température, la tombée du jour, ce n’est pas évident et on n’est pas allé dans la bonne direction. On savait que serait serré et on n’a sans doute pas réussi à extraire le meilleur de notre voiture. Il y avait moyen de faire mieux." 

Et pour la course? "Malgré deux longues lignes droites, il n’est pas évident de doubler ici. On va d’abord essayer de prendre un bon départ, éviter les accrocs au premier tour et puis on verra. Les points ne sont pas exclus mais ce sera dur toujours avec notre déficit de vitesse de pointe. J’aimerais vraiment clôturer ma première saison en F1 par un bon résultat, soit un Top 10."