Formule 1

Le Belge ne gardera pas un souvenir ému de son 1er Grand Prix à domicile.

S’élançant depuis le fond de grille après avoir écopé de 65 places de pénalité pour changement de moteur et de boîte, Stoffel Vandoorne a été passager de sa piètre McLaren-Honda lors du Grand Prix de Belgique. Le Belge a été dès lors incapable de remonter en dépit de quelques dépassements au départ et ne pouvait faire mieux qu’une 14e place en dehors des points. L’éclaircie du Coutraisien devrait intervenir à Singapour, le tortueux tracé asiatique devant convenir à la MCL32.

« Ce fut une course très difficile pour nous. », déplore-t-il « Il nous manque énormément de vitesse de pointe. On ne pouvait dès lors rien faire contre les autres voitures dans les lignes droites. A contrario, nous étions assez rapides dans les virages, mais nous n’avons jamais eu la moindre opportunité de dépassement. Mon 1er Grand Prix de Belgique fut donc frustrant, mais nous nous y attendions. »

« Je ne sais pas ce qui a provoqué l’abandon de mon équipier Fernando Alonso. », ajoute Stoffy « De mon côté, je n’ai pas eu le moindre problème. J’ai fait le maximum possible devant mes spectateurs sachant que je partais bon dernier. J’ai pris un bon départ, puis j’ai connu un parcours difficile vu que les autres voitures se défendaient avec le DRS. Je n’arrivais pas à passer le moindre pilote, en dépit du fait que nous soyons plus vites dans les virages que ceux qui étaient devant nous »

« A partir de là, il n’y a pas grand-chose que nous pouvions faire pour remonter au classement. On devrait se refaire une santé à Singapour, sur un tracé urbain qui devrait mieux nous convenir. »